Quel type de contenu souhaitez-vous chercher ?

Amitié au travail : affinité à double tranchant

Publié le 25/05/2022 à 05:52 dans Risques psychosociaux.

Temps de lecture : 5 min

Le travail est un lieu privilégié de socialisation et de rencontre. L’écrasante majorité des salariés français considèrent l’entreprise comme « un lieu où l’on se fait des amis », et deux tiers de leurs cousins belges accordent « beaucoup d’importance à l’amitié au travail ». La chercheuse américaine Patricia Sias et ses équipes ont publié une série d’études qui nous aident à mieux cerner le caractère ambigu de l’amitié au travail.

Bonne entente et protection contre le stress

L’entretien de bonnes relations avec ses collègues est un puissant facteur de protection contre le stress. Dans les diagnostics de santé au travail, les personnes concernées disent apprécier le soutien opérationnel (se rendre des services, trouver des réponses à ses questions, etc.), mais également le soutien émotionnel de leurs collègues dans les situations difficiles (se confier, rechercher des solutions).

Les travailleurs ayant de bonnes relations avec leurs collègues sont plus satisfaits de leur emploi et ils cumulent davantage d’ancienneté dans l’entreprise que les autres.

De l’entente à l’amitié

L’accomplissement conjoint de diverses tâches et l’obtention de bons résultats, mais aussi les temps de pauses, les discussions informelles et le fait de rire ensemble procurent du plaisir. Et si les collègues se découvrent des valeurs communes, une affinité peut vite se développer.

Or, les amitiés professionnelles trouvent leur origine dans une relation d’abord instrumentale, c’est-à-dire que les collègues comptent les uns sur les autres pour faire leur travail. Il est donc primordial pour tous d’entretenir de bonnes relations, ou plus exactement, de ne pas se faire d’ennemis.

Mais il n’est pas toujours facile de distinguer entente utilitaire et amitié réelle. Chacun constituera sa propre représentation des intentions de l’autre à son égard, en tirera ou non des attentes et observera des comportements spécifiques en conséquence.

Situations à risque pour le maintien de l’amitié

Le fait de considérer un collègue comme un ami augmente les attentes que l’on conçoit à son égard, ce qui peut placer les personnes dans des situations délicates, par exemple :

  • je peux attendre de mon ami qu’il se montre franc en toutes circonstances, mais être blessé par une critique, surtout si elle a un impact sur l’évaluation de mon travail ;
  • je peux attendre que mon ami privilégie ma personne plutôt que les autres, mais s’il est mon supérieur hiérarchique, il peut craindre que l’équipe le soupçonne de faire du favoritisme.

D’autres situations sont propices à l’émoussement des liens amicaux au travail :

  • les amis sont en concurrence pour l’obtention d’une promotion ;
  • un changement organisationnel implique des modifications des liens opérationnels ou fonctionnels entre les amis ;
  • les attentes de l’un et de l’autre s’avèrent finalement contradictoires ;
  • l’un des protagoniste traverse une période difficile, sollicite sans cesse son ami mais refuse d’écouter ses conseils ;
  • l’un se focalise sur des évènements personnels qui le rendent moins disponibles pour son ami ;
  • etc.

De l’amitié au conflit

Dans un cas comme dans l’autre, la gêne, la déception et toutes sortes d’émotions peuvent induire le souhait de prendre de la distance ou, au contraire, de maintenir la relation, et en conséquence l’observation de comportements opposés :

Prendre de la distance

Maintenir la relation

Implicite

- éviter d’aborder des sujets personnels

- écourter les conversations informelles

- éviter la personne sur le lieu de travail

- éviter les invitations à se rencontrer en dehors du lieu de travail

- limiter les conversations à de strictes échanges d’informations opérationnelles

- orienter les conversations sur des sujet personnels

- lancer l’échange et tenter de le faire durer

- évoquer des bons souvenir en commun

- éviter les sujets de discussion inconfortables, les informations désagréables

- chercher à rencontrer la personne sur le lieu de travail ou en dehors

- faire des compliments

Explicite

- exprimer le souhait de conserver une distance professionnelle à travers une discussion ouverte

- évoquer explicitement la crainte de voir la relation se détériorer

- aborder les problèmes qui menacent la relation

Alors que les approches explicites facilitent le rétablissement d’une relation sinon agréable, au moins apaisée, les comportements implicites favorisent l’émergence d’émotions négatives et de conflits.

En conclusion, la communication est à la fois le socle et le ciment de l’amitié. Pour construire de saines amitiés au travail, rappelons-nous que ce lien ne naît pas d’une sincérité et d’une loyauté dues à priori, mais que ces qualités émergent au cours du temps.

Aidez les salariés à prendre conscience de leurs difficultés psychologiques dans le cadre du travail, grâce aux « Fascicules Bien vivre son travail : Préserver sa santé psychologique ».

Références :
https://www.editions-tissot.fr/page_contenu/sondage-etude/infographie-amitie-travail/
https://haysbelgium.prezly.com...
Sias, P.M., Gallagher, E. (2009). Developing, Maintaining and Disengaging from Workplace Friendships. In: Morrison, R.L., Wright, S.L. (eds) Friends and Enemies in Organizations. Palgrave Macmillan, London
Au sujet des temps de pauses, voir la notion de temps interstitiel : https://www.editions-tissot.fr/actualite/sante-securite/teletravail-massif-innover-pour-maintenir-la-cohesion-des-equipes, Fustier, P. (2012). L'interstitiel et la fabrique de l'équipe. Nouvelle revue de psychosociologie, 14(2), 85-96
Sias P.M., Heath R.G., Perry T., Silva D., Fix B. Narratives of Workplace Friendship Deterioration. Journal of Social and Personal Relationships. 2004;21(3)
Sias PM, Gallagher EB, Kopaneva I, Pedersen H. Maintaining Workplace Friendships: Perceived Politeness and Predictors of Maintenance Tactic Choice. Communication Research. 2012;39(2)

Pour aller plus loin :
Aristote : Éthique à Nicomaque.
Ralph Waldo Emerson : Amitié, dans Essais : première série.
François de Sales : Correspondance, les lettres d'amitié spirituelle.

4891

Emma Pitzalis

Psychologue clinicienne - Consultante

Née en 1992 à Enghien-les-Bains, Emma Pitzalis est psychologue clinicienne (Paris X), diplômée en thérapies brèves et stratégiques de l'Institut Gregory Bateson. Emma a débuté sa carrière au sein de...