Santé & sécurité

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Bilan du travail de nuit

Publié le par dans Risques professionnels.

La DARES a publié en août une étude dans laquelle elle constate qu’en 2012, 15,4 % des salariés, soit 3,5 millions de personnes travaillent la nuit, de manière occasionnelle ou habituelle.

Travail de nuit : les professions les plus concernées

C’est dans le secteur tertiaire que l’on trouve le plus de travailleurs de nuit. Les professions concernées sont les conducteurs de véhicules et les salariés de l’armée, de la police et les pompiers.

Puis suivent des professions qui sont occupées à 90 % par des femmes comme les professions d’infirmières, sages-femmes et les aides-soignantes.

En dernier lieu, on trouve les ouvriers qualifiés des industries de process, dans lesquelles les matières premières subissent une transformation chimique, comme par exemple dans les industries agro-alimentaires.

Travail de nuit : les secteurs et contrats concernés

Ce sont les salariés de la fonction publique qui travaillent plus la nuit ; ceux du privé sont 20 % et se trouvent dans le secteur de l’industrie. Peu de différences existent selon qu’ils sont titulaires de CDD (18 %) ou de CDI (21 %). Il est à noter que les stagiaires, les apprentis et les titulaires de contrats aidés travaillent peu la nuit (5 %).

Quant aux femmes, celles intérimaires travaillent bien plus souvent la nuit que les autres salariés du secteur privé (15 % contre 8 %).

Travail de nuit : l’âge des salariés concernés

Les trentenaires arrivent en tête (23 %) et plus l’âge avance plus ce chiffre recule pour atteindre 16 % à la soixantaine.

Dans le secteur de l’industrie, la proportion est maximale entre 30 et 39 ans et baisse fortement après 50 ans.

Travail de nuit : les conditions de travail plus dures

Les salariés qui travaillent la nuit exercent plus couramment plusieurs fonctions et sont aussi soumis à d’importantes contraintes de rythmes de travail.

Leur travail comporte plus de facteurs de pénibilité physique et de contraintes de surveillance.

Etude DARES sur le travail de nuit 
(pdf | 8 p. | 548 Ko)

Pour en savoir plus sur la pénibilité au travail, les Editions Tissot vous conseillent « Réglementation en Santé Sécurité au travail ».

Dares Analyses,  n° 2014–062, le travail de nuit en 2012, 21 août 2014

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.