Santé & sécurité

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Comportements hostiles au travail

Publié le par dans Risques psychosociaux.

Selon une étude de la DARES, 22 % des salariés se disent victimes dans leur travail de comportements hostiles. Ils peuvent être variés comme des marques de mépris ou des manques de reconnaissance voire, parfois, des atteintes humiliantes.

Comportements émanant des rapports collectifs de travail

86 % des salariés indiquent que ces comportements hostiles émanent de personnes travaillant dans la même entreprise. 12 % d’entre eux précisent que ces comportements sont ceux de clients, usagers ou même de patients et pour 7 %, ils proviennent de salariés d’autres entreprises.
Les femmes déclarent subir un peu plus souvent que les hommes des dénis de reconnaissance sur leur lieu de travail.

Catégories socioprofessionnelles les plus touchées

Ce sont les employés de commerce et de services (24 % contre 22 % pour l’ensemble des salariés) et dans le secteur public, les fonctionnaires et les agents à statut (SNCF, EDF, etc.).

En outre, les jeunes de moins de 25 ans et surtout les étrangers de pays extérieurs à l’Union européenne déclarent plus de ces comportements.

Conséquences sur la santé des salariés

Ces comportements hostiles ont des effets néfastes sur la santé des salariés et entraînent des absences au travail. Ainsi, 26 % d’entre eux déclarent avoir eu un arrêt maladie d’au moins 5 jours au cours des 12 derniers mois et 11 % déclarent avoir eu un accident du travail au cours des 12 derniers contre 7 % pour les autres salariés.

Vous pouvez télécharger ici l’étude complète :

Pour vous aider à identifier les salariés en souffrance au travail, les Editions Tissot vous proposent leur « Formation risques psychosociaux : repérez les souffrances au travail et accompagnez les salariés fragilisés ».

DARES analyses n° 2014–044 du 18 juin 2014 (subir un comportement hostile dans le cadre du travail : plus de 20 % des salariés s’estiment concernés)

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.