Quel type de contenu souhaitez-vous chercher ?

Covid-19 : les conséquences de la crise sanitaire sur les conditions de travail

Publié le 27/07/2022 à 05:14 dans Sécurité et santé au travail.

Temps de lecture : 4 min

La crise sanitaire a modifié en profondeur le monde du travail. Pour lutter contre l’épidémie de Covid-19, le télétravail s’est généralisé, tout comme les gestes barrières. L’activité partielle a également été étendue à de nombreuses entreprises pour limiter les pertes d’emploi. Mais ces mesures n’ont pas impacté tous les métiers de la même manière. En atteste le dossier de l’INSEE relatif aux conséquences de la crise sanitaire sur les conditions de travail selon les métiers.

L’impact de la crise sanitaire sur les conditions de travail

Des statistiques relatives à l’impact de la crise sanitaire sur les conditions de travail des personnes en emploi ont été élaborées à partir d’une enquête de la DARES sur le vécu du travail et du chômage pendant la crise sanitaire liée au Covid-19 (enquête TraCov). Ces statistiques permettent d’appréhender dans quelle proportion la crise sanitaire a ou non augmenté ou diminué leurs conditions de travail par rapport à la période d’avant crise.

10 items relatifs aux conditions de travail ont à cet égard été évalués: le sentiment d'insécurité de l'emploi, l’absence de sens du travail, les conflits de valeur, les exigences émotionnelles, l’absence de coopération et de soutien social, l’absence d'autonomie et de marge de manœuvre, l’intensité du travail, l’inadaptation d’objectifs chiffrés, les horaires décalés et la durée du travail.

Les résultats pour chacun de ces items attestent qu’ils sont tous restés majoritairement stables malgré la crise sanitaire. En effet, l’item le plus impacté par la crise sanitaire, le sentiment d’insécurité de l’emploi, reste néanmoins stable à 71 %. Pour autant, certains de ces items ont augmenté assez drastiquement en raison de la crise sanitaire. Les diminutions sont pour leur part plus faibles, et elles sont en tout ou partie gommées par des hausses plus importantes pour les mêmes items.

Parmi ceux qui ont augmenté à cause de la crise sanitaire, on retrouve ainsi :

  • une plus grande insécurité dans l’emploi et des exigences émotionnelles plus importantes pour 26 % des personnes interrogées ;
  • une intensité du travail plus élevée pour 21 % des personnes interrogées ;
  • ou encore une augmentation des horaires décalés pour 11 % des personnes interrogées.

A contrario, la crise sanitaire a permis de réduire les items suivants :

  • l’absence de sens du travail, qui a diminué pour 18 % des personnes interrogées ;
  • l’absence d’autonomie et de marge de manœuvre, en diminution pour 13 % des personnes interrogées.

La crise sanitaire a donc impacté les conditions de travail. Mais ses impacts sont-ils équivalents pour tous les métiers ?

L’impact de la crise sanitaire selon les métiers

La crise sanitaire a fait évoluer les conditions de travail, mais les conséquences de ces évolutions ne sont pas les mêmes pour tous les métiers.

En effet :

  • certains métiers ont connu relativement peu de changements : les métiers exercés sur site avec une autonomie limitée comme la plupart des métiers d’ouvriers, et les métiers dits essentiels au travail moins intense comme les agents d’entretien, aides-soignants, conducteurs de véhicules, professions paramédicales ou aides à domicile et aides ménagères ;
  • d’autres ont vu leur sentiment d’insécurité fortement augmenter : les métiers exercés dans les secteurs ayant subi des fermetures obligatoires ;
  • et d’autres encore ont connu une nette dégradation de leurs conditions de travail : les métiers dits essentiels au travail intense comme les enseignants, les médecins, infirmiers, sages-femmes, policiers et pompiers, et ceux recourant fréquemment au télétravail. A contrario, dans les métiers où la pratique du télétravail est modérée, les conditions de travail évoluent comme celles de l’ensemble des personnes en emploi.

La crise sanitaire a également affecté la santé des travailleurs, de manière directe ou indirecte :

  • s’agissant de la contamination par le Covid-19 dans le cadre professionnel, les travailleurs sur site avec une autonomie limitée ont été les moins touchés. A l’inverse, les travailleurs essentiels au travail intense ont été contaminés deux fois plus que la moyenne ;
  • s’agissant des autres conséquences de la crise sanitaire sur la santé des travailleurs, une grande partie d’entre eux ont fait état d’une augmentation de troubles du sommeil et de douleurs. Principalement dans les métiers recourant fréquemment au télétravail et dans les métiers essentiels au travail intense.

Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger ci-dessous le dossier de l’INSEE :

Pour assurer la sécurité de vos salariés et leur garantir de bonnes conditions de travail, nous vous recommandons notre documentation « Obligations et bonnes pratiques en santé sécurité au travail ».


INSEE, statistiques et études, Les conséquences de la crise sanitaire sur les conditions de travail selon les métiers, 30 juin 2022

Amélie Gianino

Juriste en droit social et rédactrice au sein des Editions Tissot