Santé & sécurité

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Drives et risques professionnels

Publié le par dans Risques professionnels.

Le drive est un concept commercial qui vise à livrer les marchandises commandées par les clients via Internet dans le coffre de leur véhicule. Il existe plus de 3000 drives sur le territoire national, essentiellement en milieu rural et en périphéries des villes et des grandes métropoles.

Les drives concernés

Les drives traités dans ce document concernent le commerce de la grande distribution à prédominance alimentaire avec manutention. Il existe actuellement trois types de drives :

  • drive solo : il s’agit d’un espace commercial ou industriel existant ou entrepôt construit spécifiquement. L’établissement est autonome dans la gestion de son activité. Il est composé d’une zone de réception, de stockage de préparation de commandes et de livraison. Il peut être rattaché ou non à un magasin ;
  • drive accolé : il est situé à proximité ou adossée à un magasin. Il est autonome pour tout ou en partie de son activité. Il possède une zone de réception en propre ou partagée avec le magasin, une zone de stockage et de préparation de commandes et de livraisons ;
  • drive préparation en magasin : il est intégré au magasin. Les zones de réception et de stockage sont celles du magasin. La préparation de commande est effectuée dans la réserve et /ou dans la surface de vente.

Les mesures de prévention

Afin d’éviter les accidents de travail et les maladies professionnelles liés à cette nouvelle forme de commerce, les chefs d’établissement et les responsables pourront mettre en place les mesures de prévention suivantes :

  • la réception des marchandises :
    • planifier les approvisionnements en dehors des heures d’ouverture aux clients ou des pics d’activité du drive,
    • privilégier des équipements de manutention électriques,
    • organiser la zone de stockage pour garantir les bonnes conditions de circulation ;
  • la préparation de commandes par ramassage en magasin :
    • prévoir le transfert d’information entre les équipes du drive et celles de la mise en rayon,
    • organiser la gestion des ruptures en rayon et la récupération des marchandises manquantes,
    • mettre en adéquation des équipements de manutention mécanique à l’environnement de travail et à l’effectif ;
  • le chargement du coffre du client :
    • privilégier le chargement du coffre par le client,
    • mettre à disposition des clients une zone de réception des chariots de livraison,
    • aménager le sol,
    • afficher sur la zone de stationnement l’obligation d’arrêter le moteur ;
  • les outils de gestion de préparation de commandes :
    • limiter le nombre d’informations affichées sur l’écran,
    • privilégier des terminaux de poids et de volumes restreints,
    • privilégier les terminaux numériques portables,
    • favoriser les informations visuelles 
  • les contenants utilisés par le préparateur de commande :
    • éviter l’utilisation des cagettes pliables,
    • limiter la capacité de chargement à 15 kg,
    • favoriser le choix des contenants équipés de poignées et empilables,
    • mettre en adéquation les contenants et les chariots de manutention ;
  • l’approvisionnement des rayonnages :
    • concevoir un espace dédié et séparé des zones de circulation,
    • assurer la lisibilité des documents en augmentant la taille des caractères,
    • organiser le stockage des contenants dans un espace dédié et accessible sans contraintes, à proximité du début de circuit de commandes.

D’autres mesures peuvent être appliquées telles que des mesures liées à la livraison client, la gestion des déchets, l’organisation des prises de commandes, l’environnement du travail, le système de gestion informatique, entre autres.

Références : Les drives – Prévention des risques professionnel, ED6203 Juillet 2015 (Institut National de Recherche en Sécurité)

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.