Santé & sécurité

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Enquête conditions de travail de la DARES

Publié le par dans Risques professionnels.

La DARES vient de publier une synthèse de la sixième édition de l’enquête « Conditions de travail ». Réalisée auprès d’un échantillon d’environ 34.000 personnes, elle fournit des analyses fines par catégorie socioprofessionnelle et secteur d’activité. La reconduction de l’enquête, environ tous les 7 ans depuis 1978, permet de disposer de la profondeur temporelle nécessaire pour apprécier les évolutions récentes.

Analyse des nuisances et des contraintes physiques

L’analyse d’exposition porte sur les contraintes posturales, les nuisances sonores, les conditions d’hygiène, l’exposition aux produits dangereux et le risque routier.

Globalement les hommes comme les femmes sont exposés à ces risques mais avec une tendance sensiblement plus forte pour les hommes. Ainsi, 36,6 % des hommes salariés déclarent que leur lieu de travail présente comme inconvénient la saleté contre 20,7 % de femmes.

A l’exception des contraintes posturales, l’exposition aux contraintes et nuisances physiques diminue peu avec l’âge. On constate sur l’ensemble des indicateurs une baisse en fin de carrière, mais assez peu significative.

Etude des mesures de prévention

L’enquête met en évidence un certain nombre de disfonctionnements.

Si 60,9 % des salariés déclarent avoir connaissance d’un CHSCT dans leur établissement, seulement 29,5 % ont connaissance de la rédaction d’un document unique d’évaluation des risques.

45,8 % de salariés disposent de consignes écrites de sécurité et de santé au travail mais 22,6 % d’entre eux confient qu’elles ne sont pas toujours applicables. 51,3 % des salariés déclarent que leur employeur met à leur disposition des équipements de protection individuels mais 20 % d’entre eux reconnaissent ne pas les utiliser.

L’enquête confirme aussi le recul de la médecine du travail en matière de prévention. Ainsi, 23,5 % des salariés déclarent que leur dernière visite médicale du travail a eu lieu il y a plus de deux ans et seulement 22,7 % des salariés déclarent que leur établissement ou leur unité de travail a été visité en cours d’année par un médecin du travail.

Point positif, le nombre de salariés ayant bénéficié d’une formation à la sécurité dans l’année a augmenté de 10 % entre 2005 et 2013. A ce titre, 35,6 % des salariés déclarent avoir reçu une information sur les risques professionnels. Pour 86,8 % d’entre eux, cette information a été transmise par l’entreprise.

Survenue et traitement des accidents

En 2013, 91,1 % des salariés déclarent ne pas avoir eu d’accident dans leur travail au cours de l’année, ce qui constitue un recul de 2 % par rapport à l’année 2005.

Parmi les salariés qui déclarent avoir eu au moins un accident dans leur travail au cours de l’année, 49,4 % ont dû interrompre leur travail au moins une journée et pour 22,4 %, l’employeur a pris des mesures pour réduire les risques suite à cet accident.

Le pourcentage de salariés déclarant trois ou plus accidents du travail dans l’année est de 1,1 %. Le secteur hébergement restauration arrive en tête avec 4,3% de salariés interrogés. Pour la construction  ils représentent 1,6 % de ces salariés.

Les efforts doivent donc être poursuivis, tant du côté employeur que salariés, pour faire évoluer ces chiffres à la baisse.

Synthèse DARES n° 10, mars 2015, contraintes physiques, prévention des risques et accidents du travail

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.