Santé & sécurité

Equipements de travail : report des vérifications périodiques tombant pendant la crise sanitaire

Publié le par dans Equipements de protection (EPI).

Les employeurs doivent mettre à la disposition de leurs travailleurs des équipements de travail nécessaires, appropriés au travail à réaliser ou convenablement adaptés à cet effet, en vue de préserver leur santé et leur sécurité. Les vérifications périodiques de ces équipements auxquels les employeurs doivent procéder ou faire procéder ont été adaptées pendant la période d’urgence sanitaire.

Equipements de travail : vérifications périodiques

Les équipements de travail que les employeurs mettent à la disposition de leurs salariés sont soumis à des vérifications générales périodiques.

C'est le cas par exemple des échafaudages, des appareils et accessoires de levage de charges, des appareils de levage utilisés pour le transport de personnes en élévation et élévateurs de poste de travail, des engins de terrassement, matériels de forage, machines à battre les palplanches, des véhicules, des équipements de protection individuelle (EPI), etc.

Les employeurs font exécuter ces vérifications générales périodiques par des personnes, appartenant ou non à l’entreprise, qui ont la compétence dans le domaine des risques concernés, l’expérience et la pratique habituelle des vérifications et la connaissance des dispositions réglementaires.

Les résultats des vérifications générales périodiques doivent être consignés dans le registre de sécurité.

Lorsque les vérifications périodiques sont réalisées par des personnes n'appartenant pas à l'établissement, les rapports établis à la suite de ces vérifications sont annexés au registre.

Equipements de travail : les vérifications périodiques peuvent être reportées

Certains renouvellements des vérifications périodiques des équipements de travail devaient être réalisés entre le 12 mars 2020 et le 23 juin 2020.

En raison du contexte pandémique actuel, ces renouvellements auxquels les employeurs devaient procéder ou faire procéder peuvent être accompli à la fin d’une période ne pouvant pas excéder 2 mois courant à compter du 23 juin 2020.

Autrement dit, quelle que soit la vérification concernée, les employeurs sont réputés avoir satisfait à leur obligation si le renouvellement des vérifications arrivant normalement à échéance entre le 12 mars 2020 et le 23 juin 2020, est réalisé avant le 23 août 2020.

Afin d’éviter une surcharge des organismes de vérification juste après la période d’urgence sanitaire, il est recommandé aux employeurs qui recourent à ces organismes, de s’adresser au plus tôt à eux afin d’organiser le report des planifications.

Notez-le
Contrairement aux vérifications périodiques, les vérifications initiales qui conditionnent la mise en service d’un équipement de travail n’ont pas été adaptées pour la période de crise sanitaire. Elles doivent toujours être réalisées en amont afin de s’assurer que les équipements peuvent être utilisés en toute sécurité.

Afin de rassembler l’ensemble des documents de vérification et de contrôle en matière d’hygiène et de sécurité dans un seul document, les Éditions Tissot ont créé un registre unique de sécurité.


Ministère du Travail, questions-réponses relatif aux mesures de préventions-santé « hors Covid-19 », 17 avril 2020, maj 18 mai 2020