Santé & sécurité

Fortes chaleurs : ventilation et climatisation des locaux de travail en période de Covid-19

Publié le par dans Sécurité et santé au travail.

Les fortes chaleurs arrivent. Le ministère du Travail a publié une fiche contenant des recommandations quant à l’utilisation des dispositifs de ventilation, de rafraîchissement de l’air et de climatisation afin de minimiser les risques du Covid-19 dans les locaux de travail.

La fiche publiée par le ministère du Travail complète l’instruction du 29 mai 2020 relative à la gestion des épisodes de canicule durant la prochaine saison estivale dans un contexte de pandémie Covid-19. Pour connaître les points abordés dans cette instruction vous pouvez vous reporter à l’article « Canicule et Covid-19 : comment concilier les mesures de prévention ? ».

Le virus responsable du Covid-19 se transmet d’une personne à l’autre par le biais de gouttelettes respiratoires présentes dans l’air. Si en air calme, ces gouttelettes ne parcourent pas de grandes distances, ce n’est pas le cas en cas de vitesses d’air significatives. Même si le port de masque réduit la dispersion des gouttelettes ou leur inhalation, il n’est toutefois pas possible de garantir que la protection soit toujours suffisante lorsque la distanciation entre les personnes ne peut pas être respectée ou qu’il existe des mouvements d’air avec des vitesses significatives.

Fortes chaleurs : ventilation des locaux

La dilution des virus qui sont éventuellement présents dans l’air passe par des apports en air neuf (air provenant de l’extérieur). Ces apports sont assurés par des ventilations mécaniques ou/et des ventilations naturelles (ouverture des fenêtres par exemple).

Notez-le
Dans les bâtiments pourvus d’un système de ventilation mécanique, il est recommandé de procéder à une aération régulière par ouverture des ouvrants (fenêtres, etc.) au minimum 2 fois par jour pendant 10 à 15 minutes. En l’absence de ventilation mécanique, la ventilation naturelle par ouverture des fenêtres est indispensable.

Fortes chaleurs : climatisation des locaux

Lorsque plusieurs personnes occupent les locaux, le ministère du Travail préconise l’utilisation de la climatisation que lorsqu’elle est nécessaire pour assurer des conditions de travail acceptables.

Si la climatisation est utilisée, les débits de soufflage doivent être limités de façon à ce que les vitesses d’air restent faibles au niveau des personnes.

Notez-le
La vitesse de l’air est faible dès lors qu’elle ne dépasse pas une vitesse d’environ 0,4 mètre par seconde.

Quand les systèmes de ventilation ou de climatisation sont centralisés et utilisent le recyclage d’une partie de l’air, il est conseillé de les faire fonctionner en tout air neuf ou avec un taux de recyclage de l’air minimal permettant de maintenir des conditions de travail acceptables.

Lorsqu’ils sont nécessaires, les systèmes de climatisation qui fonctionnent par recyclage de l’air au niveau local (ventilo-convecteur, climatisation mobile, etc.) peuvent continuer à être utilisés. Là aussi, des vitesses d’air faibles au niveau des personnes doivent être assurées. Il en va de même pour les rafraîchisseurs d’air.

Quel que soit le système de climatisation utilisé, il nécessaire d’aérer régulièrement les espaces clos par l’ouverture des fenêtres au moins 10 à 15 minutes 2 fois par jour.

Fortes chaleurs : ventilation et climatisation des locaux : entretien des installations

Les installations de ventilation et de climatisation doivent être entretenues de manière régulière conformément aux prescriptions de leurs fournisseurs. Les réseaux de ventilation ne sont pas considérés comme des vecteurs de transmission du virus via les aérosols. Ainsi, le remplacement des filtres existants par des filtres plus performants n’est pas une obligation.

Fortes chaleurs : ventilateur

En raison de leur vitesse d’air élevée, les ventilateurs transportent des contaminants sur de longues distances. Il est donc recommandé d’éviter leur utilisation autant que possible dès lors que plusieurs personnes utilisent les locaux.

Les ventilateurs de grande taille (situés au plafond par exemple) produisent des flux d’air important et difficiles à maîtriser. Il ne faut donc pas les utiliser.

En cas de fortes chaleurs, si l’utilisation de ventilateurs individuels est indispensable pour maintenir des conditions de travail acceptables, il est important de :

  • réduire la vitesse de l’air soufflé par les ventilateurs ;
  • les placer au plus près des opérateurs afin qu’ils aient le même effet de rafraîchissement avec une vitesse d’air émise très faible ;
  • d’éloigner le plus possible les personnes et d’éviter qu’une personne soit sous le souffle d’un ventilateur servant au rafraîchissement d’une autre ;
  • d’utiliser, si nécessaire, des écrans pour casser les flux d’air et éviter qu’un salarié se retrouve « sous le vent » d’un autre.

Ministère du travail, « Ventilation et climatisation : Quelles précautions prendre contre le Covid-19 en cas de fortes chaleurs »., 19 juin 2020