Santé & sécurité

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

La performance peut-elle être zen ?

Publié le par dans Risques psychosociaux.

Les salariés comme les dirigeants sont sous tension. Les risques psychosociaux (RPS) gagnent du terrain et personne n’est épargné par le burn-out. La quête de performance semble devenue synonyme de souffrance au travail et de stress. Dans le même temps, les stages de méditation de pleine-conscience font le plein. Serait-ce un moyen de réconcilier performance et bien-être au travail ? Aidez une équipe de chercheurs à répondre à cette interrogation !

Peut-on être bien au travail tout en étant performant ? C’est la question que se pose une équipe de chercheurs. Vous pouvez participer à leur étude en répondant à un simple questionnaire en ligne. Cela ne demande que 20 minutes et contribuera à améliorer la compréhension des facteurs d’équilibre professionnel et de qualité managériale. Nul besoin de pratiquer la méditation, juste d’être en emploi.

La mindfulness : un levier d’accompagnement professionnel encore peu étudié

Le protocole MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction), conçu et utilisé en milieu hospitalier, est reproductible et fait l’objet de nombreuses études internationales attestant de ses effets en réduction du stress, diminution des affects négatifs et augmentation du sentiment de bien-être général.

Son utilisation en entreprise, même si elle n’en est qu’aux prémices, propose de premiers résultats encourageants en réduction du stress et prévention du burn-out notamment. Son impact sur la relation au travail et l’exercice du management reste cependant très peu étudié. Il est aujourd’hui difficile de mesurer précisément l’impact et la pertinence de cette approche comme outil de prévention des RPS et de développement managérial.

Un changement de posture salvateur pour les managers ?

Méditer, ce n’est pas être en retrait du monde, c’est « se poser, trouver une assise à partir de laquelle on voit clairement » selon Fabrice Midal fondateur de l’école occidentale de méditation. Etre en pleine conscience, c’est « être présent instant après instant, sans juger, sans évaluer, sans chercher à transformer, sans vouloir autre chose » selon le docteur Jon Kabat-Zinn).

Trouver cette assise, renouveler sa vision, serait-ce un moyen de concilier haut niveau de performance et équilibre ? Un levier pour aider les managers à devenir meilleurs ? Telle est la question centrale du projet de recherche débuté il y a deux ans et dont les premiers résultats montrent que les cadres qui acceptent de suivre un programme MBSR sur leur lieu de travail s’orientent vers un management plus ouvert et plus participatif. Ils délèguent plus et sont plus attentifs à leurs équipes, ils adoptent une distance plus juste par rapport au travail et aux objectifs, qui se traduit par un meilleur équilibre vie privée/vie professionnelle et une pression moindre au quotidien. Enfin, ils développent une plus grande hauteur de vue dans les situations complexes.

Ces premiers résultats laissent penser que la pleine conscience est une compétence à développer et que le programme MBSR peut avoir sa place en entreprise. Néanmoins, de nombreuses questions demeurent quant aux liens existant entre pleine-conscience, équilibre professionnel et style de management. C’est l’objet du questionnaire en ligne auquel vous pouvez répondre.

Répondre au questionnaire

Participer à l’étude

L’étude, qui implique des chercheurs de la Chaire Management et Santé au Travail (Mansat), de l’Université Savoie Mont Blanc (IREGE) et de la HEIG-VD (Haute Ecole d’Ingénierie et de Gestion du canton de Vaud) se poursuit actuellement.

Elle s’adresse à toute personne en emploi, quelle que soit la forme d’emploi : salarié ou non salarié / temps plein ou temps partiel / toute forme de contrat / tout métier exercé et toute qualification.

Vous pouvez contribuer au projet en répondant vous-même au questionnaire et en sollicitant quelques proches et/ou collègues pour en faire de même.

Répondre au questionnaire prend entre 15 et 20 minutes, suivant le profil du répondant. Apportez votre soutien pour étudier avec attention et rigueur scientifique les effets de la mindfulness sur le travail et sa place dans le monde de l’entreprise :

Répondre au questionnaire

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.