Santé & sécurité

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

La prévention dans la conception des entrepôts et plateformes logistiques

Publié le par dans Risques professionnels.

Le secteur de la logistique est un secteur à risque. Au-delà du simple stockage, l’activité s’est diversifiée en intégrant la préparation des commandes, développant les risques liés à la manutention manuelle. Des contraintes de manutention supplémentaires liées à l’augmentation du nombre de références et à la diminution du délai séparant la commande de la livraison sont apparues, provoquant entre autres une forte sinistralité du secteur.

Une démarche pensée en amont

Afin de pouvoir préserver les salariés travaillant dans des entrepôts ou plateformes logistique, la démarche doit être intégrée dès le processus de conception du bâtiment, du choix et de l’implantation des équipements.

Pour ce faire, il est indispensable de connaitre l’activité réelle et les besoins des salariés afin de concevoir, réaliser et exploiter un bâtiment en tenant compte de la sécurité, de la santé et des conditions de travail des personnes qui vont y travailler.

Pour améliorer les conditions de travail, la santé et la sécurité des salariés du secteur de la logistique, l’employeur a une obligation générale de sécurité fondée sur les principes généraux de prévention. Cette obligation s’applique également aux maîtres d’ouvrages constructeurs ou promoteurs qui vont bâtir pour le compte d’investisseurs en immobilier d’entreprise.

Bonnes pratiques de prévention

Editions TissotLes bonnes pratiques de prévention sont basées sur une évaluation des risques issue de l’analyse de l’activité réelle du travail et mise en oeuvre dès la phase conception. À titre d’exemple, les solutions proposées ci-après pourront être appliquées par l’employeur :

  • prévention des risques liés aux circulations extérieures :
    • le bâtiment et la zone d’attente PL (poids lourd) sont signalisés le plus en amont à l’aide des panneaux routiers,
    • le parking d’attente est sécurisé contre les agressions et les vols. Il est éclairé, équipé d’une clôture, d’une vidéosurveillance depuis le poste de garde. Des places de stationnements dédiées aux véhicules utilitaires légers de livraison des bureaux ou du restaurant d’entreprises sont aménagées au plus près du lieu de livraison et sont matérialisées,
    • un plan de circulation est affiché à l’entrée de la plate-forme, les flux de circulation des véhicules légers et poids lourds sont dissociés, et le flux poids lourds est organisé en sens unique,
    • un chemin piétonnier est aménagé entre les arrêts de bus et l’entrée du site pour le personnel en coordination avec l’aménageur public, le cheminement des piétons entre les portes de sorties de secours et le point de rassemblement doit être prévu et signalé, etc. ;
  • prévention des risques liés aux quais et aires de manœuvres :
    • des cheminements piétonniers sont prévus,
    • l’aire de manoeuvre est éclairée,
    • les quais disposent d’un espace libre pour l’encastrement du hayon rabattable sous le niveleur, ils prévoient la mise en place des guide-roues et du marquage au sol pour les manoeuvres d’accostage des poids lourds, la mise en place des dispositifs de sécurité réduisant le risque d’écrasement lors de la mise à quai, etc. ;
  • prévention des risques liés aux manutentions manuelles :
    • les produits à fortes rotation sont stockés sur palettes à une hauteur maximale, (1,80 m dans les emplacements sous palettiers dont la lisse est située à 2 m minimum),
    • des équipements mécaniques effectuent les opérations de filmage,
    • les zones d’éclatement sont équipées d’engins assurant la dépose mécanique des palettes au sol lors de la préparation des chantiers,
    • les postes de travail sont équipés de matériels de mise à hauteur tels que des tables élévatrices, des transpalettes à fourches élevables, etc.,
    • les quais concernés sont équipés des convoyeurs permettant l’acheminement des colis dans l’entrepôt et d’équipements de mise en hauteur pour la palettisation, les transpalettes employés sont munies d’une fonction permettant aux fourches de s’élever jusqu’à 0,75 m afin de réduire les contraintes posturales, etc. ;
  • prévention des risques liés aux circulations intérieures :
    • les escaliers doivent comporter des volées droites qui limitent les risques de chute et sont munis de rambardes,
    • un plan de circulation doit être affiché à l’entrée du bâtiment,
    • les zones de travail affectées au conditionnement, au marquage, au traitement des retours, au contrôle des produits, etc., sont séparées des flux chariots par des protections fixées au sol, etc.
Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.