Santé & sécurité

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Les premières causes de stress lié au travail

Publié le par dans Risques psychosociaux.

Une enquête d’opinion paneuropéenne menée par Ipsos MORI au nom de l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail révèle que l’insécurité de l’emploi et les restructurations sont les premières causes de stress lié au travail.

La moitié des salariés européens estime que le stress lié au travail est une difficulté courante et quatre sur dix jugent que leur employeur ne s’en occupe pas convenablement.

Peu de personnes ont connaissance des politiques et des programmes de soutien aux travailleurs qui continuent leur profession jusqu’à l’âge de la retraite et au-delà, bien qu’une majorité d’entre elles encourage la mise en place de telles mesures.

Stress lié au travail

Selon cette étude, 51 % des salariés européens pensent que le stress lié au travail est habituel sur leur lieu de travail et 16 % d’entre eux pensent même que c’est très courant.

Ce sont les femmes qui sont le plus disposé à regarder ce fait comme étant ordinaire : 54 % contre 49 % pour les hommes, tout comme le sont les travailleurs entre 18 et 54 ans (53 %) par rapport à leurs homologues âgés de 55 ans et plus (44 %).

La sensation de ce stress évolue selon le secteur d’activité, les professionnels de la santé et des soins étant en grande nombre à penser que ce problème est habituel (61 % dont 21 % la pense très courante).

Christa Sedlatschek, directrice de l’EU-OSHA, indique que « 41 % des travailleurs européens estiment que le stress  lié au travail n’est pas correctement pris en charge sur leur lieu de travail, voire pas pris en charge du tout, selon 15 % d’entre eux. Nous accordons une grande importance à la gestion des risques psychosociaux tels que le stress sur le lieu de travail. L’année prochaine, notre campagne « Lieux de travail sains » sera axée sur le thème de la « gestion du stress ». Ce que nous souhaitons faire comprendre aux entreprises européennes de toutes tailles et de tous secteurs, c’est que les risques psychosociaux peuvent être gérés de manière logique et systématique, comme le sont les problèmes de sécurité et de santé ».

La cause la plus habituelle de stress lié au travail en Europe semble être :

  • l’insécurité de l’emploi et les restructurations (72 %) ;
  • les horaires ou la charge de travail (66 %).

Plus précisément, chez les jeunes salariés (âgés de 18 à 34 ans), ces 2 causes sont à égalité (69 %). Pour les professionnels de la santé et des soins, ce sont les horaires ou la charge de travail qui arrivent en tête (77 %).

Dans les pays à forte dette publique (90 % du PIB), les salariés à 73 % disent que l’insécurité de l’emploi et les restructurations sont les causes premières contre 66 % dans les pays où la date est inférieure ou égale à 60 % du PIB.

En outre, les salariés (59 %) disent être victime de harcèlement ou d’agressivité (cause habituelle du stress lié au travail) et 57 % disent ne pas avoir d’aide de leurs collègues ou supérieurs. Comme autres causes courantes de stress lié au travail, il y a aussi le défaut de transparence des rôles et des responsabilités (52 %) ou le manque de possibilité de gérer les cadences de travail (46 %).

Pour en savoir plus sur les principaux risques psychosociaux que sont le stress ou le harcèlement, les Editions Tissot vous proposent leur documentation « Risques psychosociaux ».

Vieillissement de la population active

52 % des personnes consultées en Europe estiment que le nombre de salariés de 60 ans et plus sur leur lieu de travail va s’accroître d’ici 2020 contre 43 % qui pensent que c’est peu probable.

Les salariés de 55 ans et plus (59 %) pensent que le nombre de personnes de 60 ans et plus sur leur lieu de travail va croître d’ici 2020 contre 45 % chez les personnes de 25 à 54 ans et 45 % chez les jeunes de 18 à 34 ans.

Concernant les politiques et programmes de soutien aux salariés qui continuent leur carrière jusqu’à l’âge de la retraite et plus, 12 % d’entre eux les connaissent. Plus l’entreprise est importante et plus ces politiques et programmes sont connus. Parmi les personnes qui les ignorent, 61 % sont pour leur introduction, les plus favorables étant les femmes, les salariés à temps partiel,  les professionnels de la santé et des soins et les employés de grandes entreprises.

Réponses à l’enquête permettant de savoir si les travailleurs âgés de 60 ans et plus sont plus disposés que les autres travailleurs à certaines conduites :

  • 22 % observent que ces salariés plus âgés ont plus d’accidents du travail que les autres ;
  • 28 % considèrent que ces salariés sont moins rentables que les autres ;
  • 42 % considèrent que ces salariés sont plus enclins au stress lié au travail que les autres et 48 % pensent le contraire ;
  • 60 % considèrent que ces salariés s’habituent moins naturellement aux changements que les autres employés.

En novembre dernier les Editions Tissot et Sysman France, ont réalisé un sondage sur le stress au travail visant à déterminer comment celui-ci est géré et perçu par les salariés et les RH. Il en ressortait que 87,2 % des RH avaient été confrontés à des problèmes de stress subi par des salariés. Tous les résultats de ce sondage sont disponibles ici :

Le stress au travail 
(pdf | 17 p. | 716 Ko)

https://osha.europa.eu/fr

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.