Santé & sécurité

Manager en temps de fatigue … pandémique

Publié le par dans Risques psychosociaux.

Nous l’avons sans doute toutes et tous remarqué, les premières semaines de 2021 auront été marquées par une ambiance morose dans l’esprit d’une majorité de français. Les résultats les plus récents de l'enquête CoviPrev concernant la santé psychique des Français mettent en avant une prévalence des états dépressifs multipliés par 2 depuis septembre dernier. Comment expliquer cet état de fait ? Qu’est-il possible de faire au niveau professionnel pour accompagner les salariés ? Quelques pistes de réflexion dans cet article.

Une période placée sous le signe de la contrainte

Vous l’aurez peut-être reconnu, le titre de cet article s’inspire directement des travaux de Marc Loriol. Ce sociologue, au début des années 2000, décrivait une nouvelle forme d’usure se répandant à vitesse grand V parmi les travailleurs. Une fatigue psychologique, une usure liée à une surexposition au stress et aux modes de travail statiques. Que dirait-il en 2021 ? Car aux modes de travail sédentaires se sont désormais ajoutés des modes de vie placés sous le signe de la restriction et de la contrainte. Des contraintes sociales tout d’abord ! Rappelons que le développement des relations sociales (de qualité) est l’un des principaux facteurs de motivation. Or, dans ces temps placés sous le signe de l’isolement, difficile de faire du travail le lieu de socialisation qu’il a su être durant de nombreuses années.

Des contraintes psychologiques également ! Ou peut-être devrait-on parler de barrières… Car là où notre quotidien est habituellement rythmé, voire égayé par des perspectives joyeuses à plus ou moins long terme (dîner au restaurant, sortie entre amis, vacances…) qu’en reste-t-il aujourd'hui ? La projection dans un avenir réjouissant dont on anticipe l’annulation de dernière minute est parfois pire que l’attente. Peut-être plus encore depuis le début de l’année 2021, qui nous a brutalement sortis de l’illusion collective selon laquelle la pandémie resterait circonscrite à 2020 (une illusion nous offrant pendant les premiers mois de restrictions la possibilité de nous projeter dans un avenir plus radieux). Les conséquences de ces contraintes sont donc de plus en visibles … elles portent même un nom !

Une nouvelle forme de fatigue … et de résilience

Dans un article écrit récemment pour la Harvard Business Review, Merete Wedell-Wedellsborg (psychologue, docteure en économie et directrice d’un cabinet de coaching pour dirigeants) évoque l’usure généralisée qui gagne progressivement une part importante des populations confrontées dans leur quotidien aux conséquences de la crise sanitaire. Perte de motivation, fatigue physique et psychologique, profond sentiment de lassitude, etc. tout cela porte selon elle le nom de fatigue pandémique. Une forme d’épuisement émotionnel et psychique qui fait écho à la fois au sentiment d’impuissance ressenti face à la situation, mais aussi (voire surtout) à cette impossible projection dans l’avenir qui consume petit à petit nos ressources.

Face à cette nouvelle forme de fatigue, qui touche également les entreprises (tous niveaux hiérarchiques confondus) une nouvelle forme de résilience doit alors se mettre en place pour protéger les individus fragilisés. Une résilience, qui, selon Merete Wedell-Wedellsborg, « requiert un recâblage », c’est-à-dire une approche différente de la notion de motivation.

Managers, RH : comment (re)motiver les salariés fatigués ?

Dans le cadre de la sphère professionnelle, c’est bien de perte de motivation et d’énergie qu’il est question. L’enjeu pour les encadrants est de taille : re-motiver lorsqu’on manque soi-même de motivation. Challenge difficile mais pas impossible ! Au-delà des traditionnelles recommandations en matière de maintien du lien social et de reconnaissance (qui sont la base de la motivation), l’enjeu est également de réussir l’exercice périlleux de la projection.

Car la visibilité sur l’avenir de son poste, sur l’avenir de son équipe et de son entreprise joue un rôle primordial dans la création de sens et d’identité professionnelle. Dans une période marquée par de profonds bouleversements sociaux et sociétaux, la crise offre, malgré tout, des opportunités de transformations qui peuvent devenir le point de départ de nouvelles aventures communes qui marqueront l’histoire de l’entreprise.

Managers, RH, dirigeants, n’hésitez donc pas à impliquer vos équipes dans un processus de réflexion profonde sur les opportunités liées à la crise. Digitalisation des pratiques, flexibilité du travail, entrepreneuriat social, etc., les possibilités d’évolution sont nombreuses. L'engagement dans un projet à long terme et porteur de sens, même s’il doit être retravaillé au fil des mesures gouvernementales, constitue un exercice qui non seulement protègera les salariés de la lassitude psychologique, mais, qui-sait, permettra peut-être à votre entreprise de sortir gagnante de cette période de crise.

Pour vous accompagner dans la gestion de vos équipes tout au long de l'année, les Editions Tissot vous proposent « Management : gérer son équipe au quotidien ».

Sources
Santé Publique France. (2021). CoviPrev : une enquête pour suivre l’évolution des comportements et de la santé mentale pendant l'épidémie de COVID-19. Disponible en ligne
Loriol, M. (1999). Le temps de la fatigue: la gestion sociale du mal-être au travail. FeniXX.
Deci, E. L., Olafsen, A. H., & Ryan, R. M. (2017). Self-determination theory in work organizations: The state of a science. Annual Review of Organizational Psychology and Organizational Behavior, 4, 19-43.
Wedell-Wedellsborg, M. (2021). Comment diriger quand votre équipe est fatiguée… et vous aussi. Harvard Business Review.