Santé & sécurité

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Manutention manuelle : comment protéger les salariés ?

Publié le par dans Risques professionnels.

La manutention manuelle est une activité très répandue dans le monde du travail, malgré les systèmes d’automatisation et de mécanisation des procédés. Les risques provoqués par cette activité sont nombreux et très différents : douleurs dorsales, déchirures, foulures, plaies, etc.

Manutention manuelle : comment protéger les salariés ?La manutention manuelle est définie comme toute opération de transport ou de soutien d’une charge, dont le levage, la pose, la poussée, la traction, le port ou le déplacement exige l’effort physique d’un ou plusieurs travailleurs.

Pour éliminer ou réduire les risques engendrés par les manutentions manuelles, il est nécessaire de déterminer quels sont les facteurs de risques qui peuvent provoquer un accident ou une maladie professionnelle pour les travailleurs.

Ces facteurs de risques sont :
  • les caractéristiques de la charge : elle peut présenter un risque lorsqu’elle est lourde, encombrante, trop grande ou difficile à saisir. Ou bien si elle doit être déplacée de telle manière qu’elle doit être manipulée ou tenue à distance du tronc ou avec une flexion ou torsion du tronc ;
  • les caractéristiques du milieu de travail : ils peuvent augmenter les risques lorsque par exemple, le sol est glissant ou inégal ou l’espace est insuffisant pour effectuer une manutention manuelle d’une charge en adoptant une bonne posture, etc. ;
  • l’effort physique : il peut présenter un risque lorsqu’il est important, comme par exemple, lorsque le corps est dans une position instable et effectue une torsion ;
  • les exigences de l’activité : les efforts physiques tels que des distances trop grandes de transport des charges, des cadences trop importantes ou des périodes de récupération insuffisantes peuvent augmenter les risques pour les travailleurs. 

A partir de l’identification de ces facteurs de risques, l’employeur doit les évaluer dans une démarche de prévention qui comporte les étapes suivantes :

1. Identifier toutes situations ou postes de travail posant problème

Pour repérer les postes les plus pénibles ou les situations de travail qui comportent des manutentions manuelles, l’employeur doit recueillir le maximum d’informations auprès des travailleurs, des membres du CHSCT, du médecin de travail, de l’encadrement ainsi qu’à partir de l’analyse des accidents du travail et des maladies professionnelles.

2. Analyser toutes les situations ou les postes de travail et identifier les facteurs de risque 

L’objectif de l’analyse des situations ou des postes de travail est d’identifier le plus précisément les facteurs de risque liés aux manutentions manuelles identifiées. Cette identification des facteurs peut être effectuée par l’observation de la situation ou poste de travail, par des entretiens avec les travailleurs à l’aide d’un questionnaire et par des mesures telles que le nombre de déplacements, le tonnage, etc.

3. Réduire les facteurs de risque et élaborer des mesures de prévention

La démarche de prévention doit intégrer les aspects suivants :
  • limiter au maximum la manutention manuelle, en mettant à disposition des travailleurs des appareils mécaniques pour le levage des charges (ponts roulants, chariots élévateurs, grues, etc.) ou des aides mécaniques (palans, treuils, etc.) ;
  • appliquer les limites de port de charges lorsqu’après l’évaluation des risques les opérations de manutention manuelle ne peuvent pas être supprimées ;
  • mettre à disposition des travailleurs des équipements de protection individuelle (chaussures de sécurité et gants) ;
  • informer et former les salariés sur les risques provoqués par la manutention manuelle. Les travailleurs doivent recevoir une formation pratique sur les gestes et les postures à adopter pour réaliser en sécurité les manutentions ;
  • organiser la surveillance médicale des travailleurs et l’avis d’aptitude au poste de travail par le médecin du travail.

4. Evaluer les mesures de prévention 

Cette évaluation permettra de contrôler les moyens mis en œuvre, les résultats obtenus et la décision de poursuivre ou améliorer le plan d’action proposé.


Références : TJ 18 de l’INRS « Aide- Mémoire juridique, Manutention manuelle », Méthode d’analyse des manutentions manuelles – INRS ED 917, L 4121–1 (évaluation des risques).  
Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.