Santé & sécurité

Médecin du travail : de nouvelles prérogatives pour lutter contre le Coronavirus

Publié le par dans Risques professionnels.

Si le travail des médecins du travail a été allégé en ce qui concerne l’organisation des visites médicales, leurs missions, elles, ont été élargies. Comme lors du premier confinement, ils peuvent ainsi à nouveau délivrer des arrêts de travail. Ils ont également un rôle à jouer en matière de prévention et de dépistage.

Médecin du travail et Covid-19 : un rôle clé en matière de prévention

Les médecins du travail ont un rôle de prévention important dans la lutte contre la Covid-19.
Ils participent à la lutte contre la propagation du virus notamment par :

  • la diffusion, à l'attention des employeurs et des salariés, de messages de prévention contre le risque de contagion ;
  • l'appui aux entreprises dans la définition et la mise en œuvre des mesures de prévention adéquates contre ce risque et dans l'adaptation de leur organisation de travail aux effets de la crise sanitaire ;
  • la participation aux actions de dépistage et de vaccination définies par l'Etat.

Pendant l’été, l’Académie nationale de médecine avait elle aussi rappelé que le médecin du travail peut jouer un rôle clé dans la gestion du risque Covid-19. ll a notamment été souligné que le médecin du travail peut optimiser l’aptitude au poste de travail des salariés à risque de forme grave de Covid-19. Cette optimisation passe par la préconisation d’aménagements de poste, des restrictions temporaires, l’octroi de matériels spécifiques, le port obligatoire du masque voire le maintien à domicile (voir notre article « Gestion du risque Covid-19 en entreprise : le rôle clé du médecin du travail »).

Afin de protéger tous les salariés des risques de contamination sur leur lieu de travail, les Editions Tissot vous aident aussi à rappeler les gestes d’hygiène à adopter et les mesures de prévention, notamment grâce au « Pack 5 affiches prévention des contaminations ».

Médecin du travail et Covid-19 : délivrer un arrêt de travail ou un certificat d’isolement

Le médecin du travail peut à nouveau prescrire et renouveler un arrêt de travail en cas d’infection ou suspicion d’infection au Covid-19.
En temps normal, seul le médecin traitant peut le faire.

Comme le ministère du Travail l’avait annoncé, il peut aussi établir le certificat médical qui permet aux salariés vulnérables d’être placés en activité partielle (voir notre article « Personnes vulnérables au Covid-19 : liste élargie et placement en activité partielle uniquement à défaut de télétravail ou de protection renforcée »).

La liste des 12 critères des personnes vulnérables au Covid-19 (11 novembre 2020)

Notez-le
Ce certificat dit d’isolement peut également être établi par le médecin traitant, ou un médecin de ville.

Enfin, il peut, ainsi que d’autres professionnels des services de santé au travail qu’il supervise, prescrire et réaliser des tests de détection.

Toutes ces dispositions s’appliquent jusqu’au 16 avril 2021, dans des conditions qui seront définies par décret.


Ordonnance n° 2020-1502 du 2 décembre 2020 adaptant les conditions d'exercice des missions des services de santé au travail à l'urgence sanitaire, Jo du 3
Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2020-1502 du 2 décembre 2020 adaptant les conditions d'exercice des missions des services de santé au travail à l'urgence sanitaire, Jo du 3