Santé & sécurité

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Médecine de prévention : quelles perspectives ?

Publié le par dans Risques professionnels.

Alors que les dernières évolutions réglementaires au sujet de la médecine du travail placent ses médecins comme des acteurs majeurs de la prévention, voire comme les coordonnateurs légitimes des pôles pluridisciplinaires de prévention et santé au travail en entreprises ou en collectivités, bon nombre d’acteurs de la prévention se montrent sceptiques.

Nombreuses sont les structures qui rencontrent une difficulté croissante quant à la réalisation du simple suivi médical de leur personnel, étant donné que les médecins du travail sont en voie de disparition. Toutefois face à la pénurie, des pistes de solutions émergent.

Pour certains, un des leviers pour répondre à la crise se situe dans le cursus de médecine suivi par les étudiants et qui consisterait à développer davantage le programme traitant de la médecine de prévention. En d’autres termes, il faut rendre plus attrayante la discipline.

Pour d’autres, la solution devrait davantage s’appliquer au niveau des médecins en exercice en leur offrant la possibilité d’une formation diplômante par le biais du dispositif de la loi de modernisation sociale de janvier 2002 et du décret d’application d’octobre 2003 stoppé à ce jour.

Ou encore, comme l’évoquent certains centres départementaux de gestion, pourquoi ne pas imaginer la transposition en France du master en médecine du travail belge. A ce jour, quelques collectivités ont déjà envoyé leurs futurs médecins du travail, avec la bénédiction du conseil départemental de l’Ordre des médecins duquel elles dépendent, suivre cette formation chez notre voisin belge.

Aussi, on ose rêver à la création d’un dispositif de reconversion de médecins généralistes par un diplôme spécialisé d’études complémentaires en alternance et la valorisation des acquis de l’expérience.

Collectivités et médecins ne s’avouent pas vaincus et se montrent force de proposition pour répondre à cette problématique et les idées ne manquent pas. Il faut espérer que nos acteurs décisionnaires se décideront enfin à valider certaines de ces propositions.

Pour déterminer le médecin compétent entre le médecin du travail, le médecin traitant et le médecin conseil, les Editions Tissot vous proposent de télécharger un schéma, extrait de leur publication « Schémas commentés en santé sécurité au travail ».

Loi n° 2011–867 du 20 juillet 2011 relative à l’organisation de la médecine du travail, Jo du 24
Décret n° 2012–170 du 3 février 2012 modifiant le décret n° 85–603 du 10 juin 1985 relatif à l’hygiène et à la sécurité du travail ainsi qu’à la médecine professionnelle et préventive dans la fonction publique territoriale, Jo du 5

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.