Santé & sécurité

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Parlementons santé au travail

Publié le par dans Risques professionnels.

Lors des 4e rencontres parlementaires sur la Santé et le Bien-être au travail qui se sont déroulées le 12 février dernier, Michel Sapin, ministre du Travail, rappelait les principales orientations de son ministère à compter de 2014 et soulignait la complémentarité des professionnels de la santé au travail dans son discours en encourageant la pluridisciplinarité.

Les trois principales orientations pour 2014 se déclinent par :

  • la construction d’un nouveau Plan santé au travail 2015–2017 dont les grandes orientations seront définies avec les partenaires sociaux au cours de l’été 2014. L’objectif étant d’inscrire la santé au travail dans une stratégie positive de promotion au travail et de performance de l’entreprise ;
  • la prévention de la pénibilité, qui, au travers de la loi sur les retraites, s’appuie sur le dispositif de « compte personnel » de prévention de la pénibilité. Dispositif qui entrera en vigueur au 1er janvier 2015 pour chaque salarié exposé à des travaux pénibles. Il permettra de bénéficier de points acquis en fonction de l’exposition à des emplois pénibles que le salarié pourra utiliser pour se reconvertir par la formation sur un métier moins pénible, réduire son temps de travail ou bénéficier d’une majoration de durée d’assurance vieillesse. Ce compte sera aussi une opportunité pour développer la prévention dans l’entreprise, l’objectif étant de réduire la pénibilité et l’exposition à celle-ci ;

Pour plus de précisions sur le compte pénibilité, vous pouvez télécharger notre dossier de synthèse sur la réforme des retraites :

  • enfin, la promotion de la qualité du travail dans les entreprises. Rappelant que les partenaires sociaux ont conclu un accord interprofessionnel le 19 juin 2013 sur la qualité de vie au travail, le ministre du Travail insiste :
    •  d’une part, sur la nécessité de le communiquer par le biais d’une diffusion efficiente ;
    •  et d’autre part, d’utiliser la voie de la négociation pour que des mesures concrètes soient apportées aux salariés afin d’améliorer leur bien-être au travail. Plusieurs entreprises, le plus souvent de taille importante, se sont déjà inscrites dans cette démarche qui doit être davantage déployée au sein des entreprises de toute taille ainsi qu’au sein de la fonction publique.

Pour en savoir plus : www.travail-emploi.gouv.fr

Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.