Santé & sécurité

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Publication du rapport sur le bien-être et l’efficacité au travail

Publié le par dans Risques professionnels.

Le 17 février 2010, le rapport sur le bien-être et l’efficacité au travail a été publié. Il avait été demandé par le Premier ministre, M. Fillon, le 5 novembre dernier. Les dix propositions qui suivent s’adressent aux pouvoirs publics, aux partenaires sociaux et surtout aux entreprises. L’essentiel des travaux s’est effectué dans le secteur privé.

Publication du rapport sur le bien-être et l’efficacité au travail (10/03/2010)Ce rapport a été présenté par Henri Lachmann (président du Conseil de surveillance de Schneider Electric SA), Christian Larose (président de la section du travail du Conseil économique, social et environnemental) et Muriel Penicaud (directrice générale des ressources humaines de Danone).

Il comporte et détaille les 10 propositions suivantes :

1. L’implication de la direction générale et de son conseil d’administration est indispensable. L’évaluation de la performance doit intégrer le facteur humain et donc la santé des salariés.

2. La santé des salariés est d’abord l’affaire des managers, elle ne s’externalise pas. Les managers de proximité sont les premiers acteurs de santé.

3. Donner aux salariés les moyens de se réaliser dans le travail. Restaurer des espaces de discussion et d’autonomie dans le travail.

4. Impliquer les partenaires sociaux dans la construction des conditions de santé. Le dialogue social, dans l’entreprise et en dehors, est une priorité.

5. La mesure induit les comportements. Mesurer les conditions de santé et de sécurité au travail est une condition du développement du bien-être en entreprise.

6. Préparer et former les managers au rôle de manager. Affirmer et concrétiser la responsabilité du manager vis-à-vis des équipes et des hommes.

7. Ne pas réduire le collectif de travail à une addition d’individus. Valoriser la performance collective pour rendre les organisations de travail plus motivantes et plus efficientes.

8. Anticiper et prendre en compte l’impact humain des changements. Tout projet de réorganisation ou de restructuration doit mesurer l’impact et la faisabilité humaine du changement.

9. La santé au travail ne se limite pas aux frontières de l’entreprise. L’entreprise a un impact humain sur son environnement, en particulier sur ses fournisseurs.

10. Ne pas laisser le salarié seul face à ses problèmes. Accompagner les salariés en difficulté.

Ces propositions sont détaillées dans le rapport, qui comprend en outre deux annexes (annexe 1 : liste des personnes auditionnées et annexe 2 : quelques documents pour aller plus loin).

Téléchargez gratuitement le rapport « Bien-être et efficacité au travail – 10 propositions pour améliorer la santé psychologique au travail ».


Article publié le 10 mars 2010
Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.