Quel type de contenu souhaitez-vous chercher ?

Quels sont les signes de la survenue d’un AVC ?

Publié le 27/07/2022 à 07:15 dans Risques professionnels.

Temps de lecture : 2 min

Il est vital de réagir le plus rapidement possible lors de la survenue d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Chaque minute compte, les séquelles de l’AVC dépendront en partie de la rapidité d’intervention des secours. Il faut donc pouvoir reconnaître les symptômes les plus fréquents de l’AVC.

Les symptômes de l’AVC sont multiples, car ils dépendent de l’étendue de la lésion et de la zone du cerveau impactée.

Néanmoins, quels que soient les symptômes, une des caractéristiques de l’AVC est la survenue soudaine des symptômes.

L’intensité des symptômes peut être variable, c’est-à-dire soit d’intensité maximale directement soit évoluer au cours des minutes qui suivent l’attaque.

En cas de régression des symptômes après quelques minutes, cela signifie certainement qu’il s’agit d’un accident ischémique transitoire (l’obstruction de l’artère cérébrale se résorbe d’elle-même). La consultation urgente d’un médecin reste néanmoins nécessaire.

Les signes les plus fréquemment constatés de l’AVC sont les suivants :

  • une déformation soudaine de la bouche ;
  • une faiblesse musculaire ou une paralysie, le plus souvent d’un côté du corps (bras ou jambe) ;
  • des troubles de la parole, difficulté à articuler ou à trouver ses mots, difficultés de compréhension ;
  • des troubles de l’équilibre ou de la coordination des membres ;
  • des maux de tête intenses et inhabituels ;
  • des troubles de la vision : perte de la vision d’un œil ou de la moitié du champ visuel pour chaque œil ou vue double.

Pour sensibiliser les salariés au risque d’AVC et les informer de la conduite à tenir s’ils en sont victimes ou témoins, les Editions Tissot vous proposent leur nouveau « Dépliant L’accident vasculaire cérébral ».