Santé & sécurité

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Risque chimique : contrôle des valeurs biologiques en plomb

Publié le par dans Risques professionnels.

L’arrêté du 15 décembre 2009 (JO du 18 décembre 2009) a modifié les règles en matière de contrôle du respect des valeurs limites biologiques fixées pour le plomb et ses composés.

Dans le cadre de l’évaluation du risque chimique de votre document unique, vous pouvez être amené à mettre en place une surveillance biologique d’exposition. Il s’agit de mesurer dans les milieux biologiques (sang, urine, air expiré, etc.) de travailleurs exposés à des produits chimiques des valeurs biologiques.

Pour l’utilisation du plomb et ses composés, l’article R. 4412–160 du Code du travail précise qu’une surveillance médicale renforcée des travailleurs est assurée :

  • soit si l’exposition à une concentration de plomb dans l’air est supérieure à 0,05 mg/m³, calculée comme une moyenne pondérée en fonction du temps sur une base de 8 heures ;
  • soit si une plombémie supérieure à 200 µg/l de sang pour les hommes ou 100 µg/l de sang pour les femmes est mesurée chez un travailleur.

L’article R. 4412–152 du Code du travail définit, pour les salariés exposés au plomb et à ses composés les valeurs limites biologiques à ne pas dépasser :
  • 400 microgrammes de plomb par litre de sang pour les hommes ;
  • 300 microgrammes de plomb par litre de sang pour les femmes.

L’arrêté du 15 décembre 2009 a modifié les modalités de contrôle et d’accréditation des laboratoires.

Modalités de contrôle
L’arrêté du 15 décembre 2009 définit les modalités de contrôle du respect de ces valeurs limites biologiques. Ces modalités de contrôle définies à l’annexe de l’arrêté portent sur :
  • les méthodes de prélèvement qui doivent permettre d’éviter la contamination de l’échantillon ;
  • la transmission et la réception du prélèvement ;
  • la validation de la méthode d’analyse ;
  • les méthodes d’estimation des incertitudes ;
  • la participation à des comparaisons inter-laboratoires ;
  • le rapport d’analyse.

Accréditation du laboratoire d’analyse

Cet arrêté définit également les conditions d’accréditation des laboratoires chargés des analyses. Les laboratoires effectuant les analyses destinées à vérifier le respect des valeurs limites biologiques sont accrédités sur la base du respect d’un référentiel d’accréditation comportant la norme NF EN ISO 15189 « Laboratoires d’analyses de biologie médicale. Exigences particulières concernant la qualité et la compétence Août 2007 ».

Cet arrêté entrera en vigueur à compter du 1er janvier 2012.



Pour en savoir plus :
Arrêté du 15 décembre 2009


Article publié le 23 décembre 2009
Newsletter

Recevez notre sélection d’articles par e-mail.