Santé & sécurité

Télétravail en période de confinement : risques et solutions

Publié le par dans Sécurité et santé au travail.

Dans le cadre de l’épidémie de Covid-19, le télétravail s’est imposé à un certain nombre de salariés. S’effectuant à temps plein, à domicile et majoritairement dans un environnement familial particulier, le télétravail dans ce contexte singulier peut être source de risques pour les salariés. L’INRS préconise plusieurs mesures pour protéger leur santé.

Télétravail : quels risques pour la santé des salariés ?

Les télétravailleurs sont exposés à différents risques.

D’abord, ils sont confrontés à un risque d’isolement aussi bien social que professionnel. En raison du confinement qui les empêche de se rendre à leur travail et d’y retrouver leurs collègues, ce risque est intensifié. Il est notamment accentué pour les personnes qui rencontrent des difficultés avec les moyens de communication technologiques. L’isolement peut conduire le salarié à se sentir exclu et donc à ressentir un certain mal être professionnel.

Ensuite, de nombreux collaborateurs peuvent rencontrer des difficultés à se déconnecter lorsqu’ils travaillent depuis leur domicile. Il y a alors un risque que leur vie professionnelle empiète sur leur vie privée, d’autant plus que les salariés en télétravail allongent généralement leur temps de travail. Cet empiètement peut favoriser l’épuisement professionnel s’ils n’arrivent pas à se fixer des limites.

En outre, les salariés en télétravail doivent gérer seul leur organisation. Cela peut être source de stress lorsqu’il s’agit de leur première expérience en télétravail et plus particulièrement lorsque que leur espace est partagé avec d’autres membres du foyer dont des enfants (qui demandent une certaine attention).

Les objectifs (peur de ne pas les atteindre…), la nature de la tâche, l’utilisation de matériel inadapté, ou bien les incertitudes sur l’avenir de l’entreprise (fermeture, licenciements…), etc. peuvent également être des facteurs de stress chez les télétravailleurs.

Enfin, le travail sur écran de manière intensive et sur un poste qui n’est pas nécessairement adapté a des conséquences sur la santé et notamment sur la vue (fatigue visuelle, etc.,) ou les troubles musculo-squelettiques.

Tous les risques nouveaux qui sont générés par le télétravail doivent être identifiés et être retranscrits dans le document unique d’évaluation des risques qui fait alors l’objet d’une actualisation. Pour en savoir plus sur l’actualisation de ce document, les Editions Tissot vous conseillent leur article « Covid-19 : le document unique d’évaluation des risques doit être actualisé ».

Afin de réduire les risques, des mesures sont préconisées par l’Institut national de recherche et de sécurité.

Télétravail : recommandations à suivre

Espace dédié au télétravail

Afin de ne pas être dérangé ou de réussir à distinguer monde professionnel et vie personnelle, il est conseillé de s’installer dans un espace qui sera consacré au travail.

L’aménagement de cet espace et du poste de travail n’est pas à négliger. Il doit permettre au télétravailleur d’exercer ses missions dans de bonnes conditions. Les recommandations qui s’appliquent dans les locaux de l’entreprise s’appliquent au bureau à domicile (bonnes postures, écran de l’ordinateur situé à hauteur des yeux et orienté perpendiculairement aux fenêtres pour limiter les reflets par exemple). Adopter une bonne posture réduit les troubles musculo-squelettiques.

Horaire de travail

Trouver un rythme de travail à la maison n’est pas forcément chose aisée. Il est recommandé de se fixer un cadre et de garder autant que possible les mêmes horaires de travail que ceux pratiqués habituellement en entreprise. Il est important de se fixer une heure de début et de fin pour éviter un piétinement de la vie professionnelle sur la vie privée.

Planification des missions

Les salariés ne doivent pas se surcharger de travail. Pour y parvenir, ils doivent par exemple anticiper et planifier sur la semaine les travaux qu’ils doivent réaliser ou bien encore dresser une liste des priorités qu’ils doivent régler dans leur journée de travail. Pour ne pas être dérangé lorsque le travail nécessite une certaine concentration, il est possible, sur certains outils de modifier le statut en « occupé ».

Les entreprises doivent, de leur côté, adapter les objectifs des télétravailleurs en fonction de leurs conditions particulières de travail.

Garder le contact

Même à distance, il est important de garder le contact avec ses collègues de travail et responsables. Pour y parvenir, ce contact peut être réalisé par l’intermédiaire de réunions téléphoniques ou en visioconférence. Plusieurs autres outils de communication existent et doivent être utilisés (mails, chats, etc.).

Pour aider les collaborateurs à utiliser les outils informatiques et de communication sur lesquels s’appuie le télétravail, les entreprises peuvent mettre en place une assistance à distance.

Temps de pause

L’octroi de pauses de manière régulière est également vivement conseillé tout comme prendre une véritable pause déjeuner le temps de midi (loin de son ordinateur). Les micro-pauses évite de maintenir une posture assise trop longue et permettent un repos visuel tandis qu’une longue coupure déjeuner permet de se reposer et d’utiliser aux mieux toutes ses capacités l’après-midi.

Déconnexion

Après une journée de télétravail, il convient de ne pas se connecter aux outils numériques. Cette déconnection totale permet de se prémunir contre le stress, la fatigue et le surmenage pouvant avoir des répercussions sur la santé physique ou mentale (dépression, maladies cardiovasculaires, etc.).

Notez-le
Les employeurs doivent prendre toutes mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé des télétravailleurs. Ils doivent veiller par exemple à ce que leurs salariés respectent les durées maximales de travail, des temps de repos, le droit à la déconnexion ou encore une juste charge de travail. Ils doivent également informer les salariés sur les modalités de réalisation du télétravail dans cette situation exceptionnelle de Covid-19.


Dossier INRS, le télétravail en situation exceptionnelle.