Quel type de contenu souhaitez-vous chercher ?

Télétravail et management : l’APEC et l’ANACT dévoilent les enseignements de deux études complémentaires

Publié le 09/03/2022 à 06:06 dans Sécurité et santé au travail.

Temps de lecture : 4 min

La pandémie de Covid-19 a accéléré la mise en place du télétravail au sein des entreprises. Dans le cadre de deux études complémentaires menées en 2020 et 2021, l’APEC (Association pour l’emploi des cadres) et l’ANACT (Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail) ont mené l’enquête sur les impacts du travail hybride sur les pratiques managériales.

Le télétravail davantage pratiqué mais encore peu formalisé

L’APEC constate que si le télétravail s’est fortement développé en 2020, il est encore loin de concerner toutes les entreprises en septembre 2021. Si 38 % des entreprises pratiquent le télétravail occasionnel ou régulier, le télétravail régulier ne concerne encore qu’un quart des entreprises et reste majoritairement mis en place dans les grandes entreprises.

Par ailleurs, le nombre d’accords d’entreprises consacrés au télétravail reste bas même s’il a fortement progressé, passant de 808 en 2018 à 1727 en 2020. Ainsi, si la pratique du télétravail se développe, il reste peu formalisé. Selon les chiffres de l’APEC, seules 45 % des entreprises autorisant le télétravail l’ont ainsi encadré par des règles ou procédures.

Sur le télétravail des cadres, les entreprises restent partagées : 41 % se déclarent favorables, avec un rythme « idéal » à un ou deux jours par semaine. Le télétravail des cadres reste mieux accepté par les grandes entreprises, à 72 % favorables contre 38 % pour les TPE et 44 % pour les PME.

Rappelons que la pandémie a permis de recourir au télétravail d’office. En temps normal, il faut un accord collectif ou à défaut une charte ou un accord salarié-employeur.

Pour toutes vos questions sur le télétravail, les Editions Tissot proposent de consulter la page : « Tout ce que vous devez savoir sur le télétravail ». Vous retrouvez toute l’actualité sociale sur le télétravail, un podcast, une procédure interactive Lumio pour le mettre en place. Vous trouverez aussi sur notre site Lumio une procédure pour négocier un accord ou conclure une charte sur le télétravail.

Le télétravail bouleverse les pratiques managériales

Les études révèlent que le télétravail a véritablement bousculé les pratiques managériales. Pour 61 % des managers amenés à encadrer des télétravailleurs, celui-ci génère des difficultés, en particulier lorsque la taille de l’équipe encadrée est importante.

Le télétravail augmente le temps consacré aux tâches de gestion ressources humaines et administratives, à l’animation de l’équipe, au suivi individuel ainsi qu’à la coordination de l’activité. En compliquant les échanges individuels et la cohésion d’équipe, le télétravail impacte aussi de manière principalement négative la gestion de l’équipe.

Ces difficultés semblent résulter notamment du manque de formalisation du télétravail. 39 % des managers déplorent en effet l’absence de directives claires de leur hiérarchie ou des RH sur l’organisation du télétravail. Cette absence de règles concerne majoritairement les TPE (82 %), moins les grandes entreprises (25 %).

Le télétravail globalement bien accueilli avec néanmoins des points de vigilance

Malgré les difficultés qu’il génère, le télétravail tend à faire évoluer les pratiques managériales dans un sens positif. 48 % des managers constatent ainsi que le télétravail les a conduits à accorder davantage d’autonomie à leurs collaborateurs plutôt qu’à les contrôler davantage. Il les a également amenés à multiplier les interactions (points individuels, réunions d’équipe) pour pallier la distance.

En définitive, les managers se déclarent globalement favorables au télétravail (91 %) et sont pour la grande majorité demandeurs de formations sur le management à distance. Selon les résultats de l’enquête de l’ANACT, les principaux points de vigilance portent sur :

  • la régulation de la charge de travail et les coopérations ;
  • donner une marge de manœuvre au management pour assurer l’équité de traitement ;
  • l’équilibre entre la confiance, l’autonomie et le contrôle ;
  • la formation des managers aux pratiques de management à distance ;
  • l’importance de réaliser des retours d’expérience et de formaliser le télétravail.

Pour accompagner les managers dans la gestion des équipes tout au long de l'année, les Editions Tissot proposent la documentation « Management : gérer son équipe au quotidien ».


Etude de l'ANACT, Travail à distance et en présentiel : de nouveaux équilibres à construire pour le management, janvier 2022
Etude de l’APEC, Télétravail des cadres : entreprises et managers à la recherche de nouveaux équilibres, janvier 2022

5460

Clara Godin

Juriste, rédactrice en droit de l’environnement et santé-sécurité au travail

Titulaire du Master 2 en droit de l’environnement de l’Université Paris-Saclay, j’ai d’abord exercé en bureau d’études en tant que juriste consultante hygiène-sécurité-environnement (HSE). J’exerce...