Quel type de contenu souhaitez-vous chercher ?

Actualités "sécurité et santé au travail"

  • Suivi à distance des travailleurs : pour qui et comment ?
    À LA UNE

    Suivi à distance des travailleurs : pour qui et comment ?

    Publié le 11/05/2022 à 05:39, modifié le 12/05/2022 à 12:51.

    La télésanté est désormais une réalité. Mais certaines limites ont été posées par décret.

  • Le temps partiel pour motif thérapeutique est une forme particulière de reprise du travail après un arrêt pour maladie ou accident, d’origine professionnelle ou non, destinée à améliorer l’état de santé du salarié ou, lorsque le salarié fait l’objet d’une rééducation ou d’une réadaptation professionnelle, à retrouver un emploi compatible avec son état de santé. Il peut s’agir d’un mi-temps ou non.

  • Les modalités du suivi en santé au travail des salariés des entreprises extérieures et des travailleurs d'entreprises de travail temporaire ont été fixées. Un suivi conjoint entre les services de prévention et santé au travail est ainsi possible dans certains cas. A titre expérimental, une action de prévention collective va pouvoir être menée pour les intérimaires exposés aux mêmes risques.

  • Certaines tâches attribuées au médecin du travail peuvent désormais être déléguées. Un décret précise les tâches concernées ainsi que les conditions de cette délégation.

  • Vous en avez sans doute entendu parler récemment : nous sommes officiellement passés de la QVT (qualité de vie au Travail) à la QVCT (qualité de vie et des conditions de travail). Alors, nouvel acronyme de technocrate dans un paysage qui en compte déjà beaucoup (trop ?) ou réelle ambition de transformation ? Quels sont les objectifs d’un tel changement qui, avouons-le, vous laisse parfois dubitatif ? Comment cela se traduit-il concrètement ?

  • Nouveautés sociales en santé et sécurité au travail : ce qui se passe en mai 2022

    Nouveautés sociales en santé et sécurité au travail : ce qui se passe en mai 2022

    Publié le 27/04/2022 à 05:00, modifié le 16/05/2022 à 12:51.

    Plusieurs mesures sont à noter sur le mois de mai en santé et sécurité au travail. Elles concernent les visites médicales, les locaux de restauration, la prévention des risques ou encore le document unique.

  • Qu’est-ce que l’essai encadré ?

    Publié le 13/04/2022 à 06:48, modifié le 14/04/2022 à 10:36.

    L’essai encadré s’adresse aux salariés en arrêt de travail. Mais en quoi consiste-t-il exactement ?

  • Visites médicales : encore quelques semaines de report

    Visites médicales : encore quelques semaines de report

    Publié le 13/04/2022 à 05:38, modifié le 15/04/2022 à 10:37.

    Les services de prévention et de santé au travail ont encore la possibilité, jusqu’au 30 avril prochain, de reporter certains examens médicaux pour participer à la lutte contre le Covid-19. Mais pas tous. Les visites et examens concernés ainsi que les modalités d’information de l’employeur et du salarié ont été précisés par décret.

  • Il existe des règles d’hygiène informatique pour assurer la sécurité informatique. Le Gouvernement vient de les rappeler dans un contexte où le risque de cyberattaque est élevé notamment pour les entreprises ayant des filiales en Ukraine et en Russie.

  • Visites de reprise, rendez-vous de liaisons, surveillance post-exposition : les décrets sont publiés
    Alors que l’entrée en vigueur de la loi santé approche, deux décrets viennent d’être publiés concernant le suivi médical des salariés. Ils précisent et modifient de nombreux dispositifs comme les rendez-vous de liaisons, les visites de reprise ou préreprise ou encore la surveillance post-exposition.
  • A partir du 21 mars 2022, l’isolement des salariés cas contacts n’est plus imposé, même pour les non vaccinés.
  • La pandémie de Covid-19 a accéléré la mise en place du télétravail au sein des entreprises. Dans le cadre de deux études complémentaires menées en 2020 et 2021, l’APEC (Association pour l’emploi des cadres) et l’ANACT (Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail) ont mené l’enquête sur les impacts du travail hybride sur les pratiques managériales.
  • Face à la pénurie de médecins du travail, le suivi médical des salariés a été réformé ces dernières années. Comme prévu les visites sont devenues moins fréquentes mais il était prévu de limiter l’espacement pour les salariés les plus exposés. Un objectif pas vraiment atteint comme le révèle une enquête récente. Et cela ne devrait pas s’arranger avec les possibilités de report liées au Covid-19.
  • Dans certaines situations les salariés cas contacts ne sont plus obligés de s’isoler et peuvent continuer de travailler en se dépistant. A partir du 28 février 2022, un seul test de dépistage pourra suffire.
  • Le port du masque ne s’imposera bientôt plus dans les lieux soumis au pass vaccinal. D’ici quelques semaines il pourrait même disparaître en intérieur.
  • Le délai maximal pour effectuer son rappel vaccinal a été abaissé à 4 mois depuis le 15 février. Tout comme la durée de validité du certificat de rétablissement au Covid-19. Sauf en cas de contamination au Covid-19 plus de 3 mois après le schéma vaccinal initial. L’octroi d’un pass vaccinal pour 24 heures en cas de résultat négatif est par ailleurs étendu aux 1res doses administrées après le 15 février.
  • On ne présente plus les soft skills. Ces compétences dites « douces » sont désormais les stars du recrutement. Si le terme était au départ utilisé pour désigner les compétences comportementales (telles que la capacité à travailler en équipe, l’autonomie ou l’aisance orale), il s’est désormais élargi pour intégrer certaines compétences transférables (telles que l’esprit d’analyse ou la résolution de problèmes complexes). Difficile de trouver une seule référence sur internet qui questionne cette pratique. Mais n’y a-t-il vraiment aucun point de vigilance à adopter ?
  • Santé et sécurité : les enjeux post-covid selon l’INRS

    Santé et sécurité : les enjeux post-covid selon l’INRS

    Publié le 09/02/2022 à 07:21, modifié le 11/02/2022 à 09:17.
    Le Covid-19 a bouleversé le monde du travail. L’amélioration de la situation sanitaire amène à s’interroger sur l’organisation des entreprises dans l’ère post-covid. L’INRS a identifié des facteurs susceptibles d’influer sur l’évolution des risques professionnels et leur prévention dans les 5 années à venir. Autant d’éléments qui peuvent être intégrés dans la réflexion de sortie de crise des entreprises.
  • Le pass vaccinal s’applique depuis le 24 janvier 2022 mais des règles transitoires s’appliquent jusqu’au 14 février concernant la dose de rappel, le certificat de rétablissement ou encore le régime de faveur pour les personnes débutant leur cycle de vaccination.
  • Il repose sur l’employeur une obligation de préserver la santé de ses salariés. Cela vaut pour tous les salariés, même ceux soumis à une convention de forfait jour. Alors qu’ils disposent pourtant d’une forte autonomie. L’employeur doit pourtant suivre leur charge de travail afin que celle-ci ne nuise pas à leur santé ! Illustration des conséquences d’un manquement à ces règles…
Page :
12