Santé & sécurité

Vaccination par les services de santé au travail : davantage de salariés concernés

Publié le par dans Sécurité et santé au travail.

La vaccination par les services de santé au travail est désormais ouverte à tous les salariés âgés d’au moins 55 ans même sans comorbidité. Certains salariés bénéficient d’une priorité de vaccination. Le vaccin AstraZeneca n’est également plus le seul vaccin disponible. Faisons le point sur les dernières évolutions.

Vaccination par les services de santé au travail : ouverture aux salariés de 55 ans et plus et accès prioritaire

La vaccination par les services de santé au travail est désormais ouverte dès 55 ans. Peu importe que le salarié souffre ou non de comorbidité(s) et/ou d’une pathologie à très haut risque de forme grave de Covid-19, seul son âge compte.

Certaines professions dites de la 2e ligne bénéficient d’un accès prioritaire à la vaccination pendant encore au moins 2 semaines.

En effet, des créneaux sont réservés aux professionnels de plus de 55 ans dont les activités les amènent à être plus en contact avec le virus, afin qu’ils se fassent vacciner avec Astrazeneca plus facilement. Il s’agit notamment des conducteurs de véhicules, des agents d’entretien ou des employés de commerce d’alimentation. Plus de détails avec notre article « Vaccination : professions de deuxième ligne bénéficiant d’un accès prioritaire ».

Le salarié concerné doit fournir une déclaration sur l’honneur ou bien un bulletin de salaire mentionnant la profession exercée.

Attestation sur l'honneur - vaccination contre la Covid

D’autres nouveautés sont à signaler concernant la vaccination :

  • en plus du vaccin AstraZeneca, un 2e vaccin peut être utilisé depuis le 19 avril : le Janssen.
  • la vaccination peut également désormais être effectuée par un infirmier en santé au travail de façon autonome.

Toutes ces nouveautés sont intégrées dans le nouveau protocole de vaccination

Protocole pour la vaccination par les services de santé au travail au moyen des vaccins AstraZeneca et Janssen (14 avril 2021)

Vaccination par les services de santé au travail : absence possible du salarié et information par l’employeur

Le ministère du Travail encourage les employeurs à informer tous les salariés, quel que soit leur âge, qu’ils peuvent, sous certaines conditions, être vaccinés par le service de santé au travail de l’entreprise.

Rappelons que si un salarié use de cette possibilité, il est autorisé à s’absenter sur ses heures de travail. Aucun arrêt de travail n’est nécessaire et l’employeur ne peut en aucun cas s’opposer à son absence.

Le salarié doit seulement informer son employeur de son absence pour visite médicale sans avoir à en préciser le motif. Ce dernier n’a en effet pas le droit de savoir qui se fait vacciner ou non.

Notez-le
La vaccination est également ouverte aux salariés dont le contrat de travail est momentanément suspendu (pour exemple ceux qui sont placés en situation d’activité partielle).

A l’inverse l’employeur ne peut pas exiger d’un salarié qu’il se fasse vacciner ni le sanctionner s’il refuse.


Questions-réponses du ministère du Travail sur la vaccination par les services de santé au travail, mis à jour le 16 avril 2021
Covid-19 : ouverture d’un accès facilité dans les centres de vaccination pour certains professionnels du secteur privé de plus de 55 ans dont les activités les amènent à être plus en contact avec le virus, 20 avril 2021