Quel type de contenu souhaitez-vous chercher ?

Actualités en santé & sécurité

  • Sécurité et santé au travail : ce qui a pris fin pendant l’été
    À LA UNE

    Sécurité et santé au travail : ce qui a pris fin pendant l’été

    Publié le 13/09/2022 à 07:30, modifié le 19/09/2022 à 12:27.

    Différents dispositifs qui touchent à la santé et à la sécurité ont cessé de s’appliquer pendant l’été.

  • Si l’on en croit les témoignages dans les médias de personnes ayant vécu un burn-out, celui-ci commence et s’explique en premier lieu par une surcharge de travail. La majorité de ces témoignages fait en effet référence à un travail acharné. Mais le burn-out est-il seulement réservé aux personnes qui travaillent d’arrache-pied jour et nuit sans compter leurs heures ? Ne peut-on pas souffrir de burn-out en faisant des journées de 7h ?

  • De nombreuses entreprises ont déjà fait l’effort de définir un process concernant la levée d’alertes souffrance au travail. Malheureusement, la peur de « mal faire » conduit parfois les acteurs de la prévention à aggraver la situation en tentant de l’apaiser.

  • NOUVEAUTE : faites la chasse aux risques !

    Publié le 21/09/2022 à 05:39.

    Les Editions Tissot vous proposent un nouveau kit d’animation sur la chasse aux risques dessinée. Découvrez cette approche ludique de la sécurité au travail pour que les salariés se prennent au jeu !

  • Le régime dérogatoire des indemnités complémentaires légales versées par l’employeur aux salariés en arrêt de travail lié au Covid-19 a été prolongé, de façon rétroactive, jusqu’à la fin de l’année.

  • Les personnes vulnérables peuvent toujours être placées en activité partielle. Mais le taux de l’allocation d’activité partielle a changé au 1er septembre.

  • Le Bureau d’analyse des risques et pollution industriels (BARPI) a publié le 9 juin 2022 l’inventaire des incidents et accidents technologiques survenus en 2021. Cette synthèse, publiée chaque année, recense les accidents et incidents marquants et met l’accent sur la récurrence de certains événements.

  • Le guide repère des mesures de prévention des risques de contamination au Covid-19 a été réactualisé pendant l’été.

  • L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) a publié en juillet 2022 une nouvelle brochure visant à aider les employeurs lors de l’analyse d’un accident du travail. Elle rappelle les principales étapes de la démarche et fournit un support pratique pour le recueil des différentes informations nécessaires.

  • Les salariés fumeurs ou vapoteurs ont bien souvent l’habitude de prendre des pauses informelles pour aller fumer/vapoter à l’extérieur ou, le cas échéant, aux emplacements prévus à cet effet. Mais l’employeur peut-il le leur interdire ?

  • Les Editions Tissot seront présentes au salon Préventica de Lyon !

    Publié le 12/09/2022 à 08:30, modifié le 13/09/2022 à 08:24.

    Les 27, 28 et 29 septembre prochain, les Editions Tissot seront présentes au salon Préventica de Lyon. Venez nous rencontrer et participer à notre atelier « Animer le 1/4 d'heure sécurité ».

  • Le compte personnel de prévention de la pénibilité (C3P), remplacé à la fin de l’année 2017 par le compte professionnel de prévention (C2P) a été mis en place en 2015. Leur objectif est de promouvoir la prévention et la réduction des situations exposant les salariés à des risques néfastes pour leur santé. La DARES a publié récemment une analyse sur les bénéficiaires du C3P en 2017 en s’appuyant sur une enquête réalisée en 2016-2017.

  • Il est vital de réagir le plus rapidement possible lors de la survenue d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Chaque minute compte, les séquelles de l’AVC dépendront en partie de la rapidité d’intervention des secours. Il faut donc pouvoir reconnaître les symptômes les plus fréquents de l’AVC.

  • Lorsque le salarié commet des faits considérés par son employeur comme fautif, celui-ci peut engager une procédure disciplinaire pouvant aller jusqu’à la faute grave. L’employeur doit alors prouver la réalité de la faute, par tous moyens. Et le salarié peut les contester en justice. Mais le salarié peut-il contester la véracité des faits reprochés en opposant la violation du secret médical par l’employeur?

  • Les salariés victimes de harcèlement moral peuvent intenter une action devant le conseil de prud’hommes. Ils doivent agir dans les 5 ans à compter du dernier fait de harcèlement moral. Mais les juges doivent-ils examiner les faits plus anciens ou sont-ils alors prescrits ? Réponse de la Cour de cassation.

  • Compte-tenu de la circulation active du Covid-19, la 2e dose de rappel s’est ouverte à de nouvelles catégories de la population de moins de 60 ans.

  • Enquêter sur une suspicion de harcèlement moral

    Enquêter sur une suspicion de harcèlement moral

    Publié le 27/07/2022 à 06:00, modifié le 29/07/2022 à 15:22.

    Une récente jurisprudence met en lumière le sujet de l’enquête interne à la suite d’une suspicion de harcèlement moral. Quelles sont les prérogatives de l’employeur ? Quel peut être le rôle des représentants du personnel ? À quoi faut-il absolument faire attention ? Réponses et éclaircissements dans cet article.

  • Un décret, publié le 22 juillet, apporte des précisions sur la future certification imposée des services de prévention et de santé au travail interentreprises.

  • La crise sanitaire a modifié en profondeur le monde du travail. Pour lutter contre l’épidémie de Covid-19, le télétravail s’est généralisé, tout comme les gestes barrières. L’activité partielle a également été étendue à de nombreuses entreprises pour limiter les pertes d’emploi. Mais ces mesures n’ont pas impacté tous les métiers de la même manière. En atteste le dossier de l’INSEE relatif aux conséquences de la crise sanitaire sur les conditions de travail selon les métiers.

  • Sécurité et santé au travail : 5 changements au 1er août 2022

    Sécurité et santé au travail : 5 changements au 1er août 2022

    Publié le 27/07/2022 à 05:02, modifié le 18/08/2022 à 13:31.

    Plusieurs dispositifs liés à la santé et la sécurité au travail vont disparaître à compter du 1er août 2022 à l’image de la possibilité pour le médecin du travail de délivrer des arrêts de travail aux salariés touchés par le Covid-19.

Page :
Top 5 des téléchargements en santé & sécurité