Quel type de contenu souhaitez-vous chercher ?

Actualités "prévention des risques"

  • Il est vital de réagir le plus rapidement possible lors de la survenue d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Chaque minute compte, les séquelles de l’AVC dépendront en partie de la rapidité d’intervention des secours. Il faut donc pouvoir reconnaître les symptômes les plus fréquents de l’AVC.

  • Un arrêté vient de prolonger les conventions d'objectifs dont la durée arrive à échéance avant le 30 avril 2023.

  • L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) a récemment publié deux nouveaux dépliants dédiés à la prévention des allergies professionnelles. Souvent méconnues ou sous-déclarées, elles figurent pourtant parmi les maladies professionnelles les plus fréquentes.

  • La remontée des cas de Covid-19 oblige à s’interroger sur les règles aujourd’hui applicables en entreprise pour prévenir les risques de contamination qu’il s’agisse du port du masque, des mesures d’hygiène ou de la distanciation. Les règles d’isolement en cas de contamination, la gestion des cas contacts et le rappel de vaccination sont également traités dans cet article.

  • Avec le vieillissement de la population active, l’allongement des durées de carrière et l’augmentation des activités sédentaires, les entreprises doivent se préoccuper de la santé des salariés de façon globale. Notamment, les conséquences d’un accident vasculaire cérébral sont préoccupantes pour les salariés et l’employeur. Comment prévenir et agir ?

  • Risques liés aux visioconférences : l’INRS publie un guide à destination des employeurs

    Publié le 21/06/2022 à 06:39, modifié le 22/06/2022 à 14:51.

    Alors que le recours à la visioconférence a fortement augmenté durant la crise sanitaire, l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) publie un guide visant à aider les entreprises à prévenir les risques physiques et mentaux pour leurs salariés.

  • Les entreprises sont en perpétuelle mutation : changements législatifs, évolutions du marché, modifications numériques et technologiques... elles doivent s’adapter en permanence, et la nature du changement n’est pas toujours prédictive des conséquences : un « petit » changement peut générer de grandes difficultés et inversement.

  • Dès lors qu’une alerte est levée, il n’est pas rare que l’employeur et les représentants du personnel privilégient des mesures collectives pour répondre à une problématique individuelle. Par exemple, lorsqu’un collaborateur craque, il est tentant de mettre en place une ligne d’écoute plutôt que de se pencher sur la situation particulière. Retour sur un piège courant de la prévention des risques psychosociaux.

  • Les vagues de chaleur sont de plus en plus fréquentes et doivent obliger les employeurs à prendre des mesures pour protéger leurs salariés spécialement en extérieur.

  • Le CSE peut-il décider de recourir à une expertise pour risque grave du seul fait de l’épidémie de Covid-19 ? La Cour de cassation vient de répondre à cette question.

  • La Semaine pour la qualité de vie au travail se rapproche. Cette année, elle aura pour thème le sens du travail.

  • Température au travail : y a-t-il un maximum à ne pas dépasser ?

    Température au travail : y a-t-il un maximum à ne pas dépasser ?

    Publié le 07/06/2022 à 13:08, modifié le 25/07/2022 à 09:53.

    L’exposition aux fortes chaleurs peut être un risque pour la santé des salariés. Mais y a-t-il vraiment une limite de température à ne pas franchir et que peuvent faire les salariés exposés à de trop fortes chaleurs ?

  • La France connait de très fortes chaleurs en ce moment et les salariés travaillant en extérieur sont bien souvent tentés de se mettre torse nu ou négligent de porter leur EPI. De tels comportements doivent pourtant à tout prix être évités.

  • Parce que le deuil d’un salarié impacte sa vie professionnelle, ses collègues, son entreprise, l’association Empreintes consacre le thème de son dernier guide au deuil au travail. Son objectif : émettre envers les entreprises et les pouvoirs publics des propositions afin de mieux anticiper, faire connaître et mettre en pratique la gestion et l’accompagnement du deuil en entreprise.

  • En ce moment se déroule la 6e édition des journées de la Sécurité routière au travail. Cet évènement, organisé par la Sécurité routière vise à échanger et agir contre le risque routier professionnel. Pourquoi ? Parce que les accidents de la route restent la 1re cause de mortalité dans le cadre du travail ! 356 personnes ont ainsi perdu la vie en 2020…

  • Les modalités du suivi en santé au travail des salariés des entreprises extérieures et des travailleurs d'entreprises de travail temporaire ont été fixées. Un suivi conjoint entre les services de prévention et santé au travail est ainsi possible dans certains cas. A titre expérimental, une action de prévention collective va pouvoir être menée pour les intérimaires exposés aux mêmes risques.

  • Les bénéfices de l’activité physique ne sont plus à démontrer. La pratique sportive est pourtant plus basse entre 25 et 40 ans selon un rapport de Santé Publique France d’octobre 2020. Cela pourrait s’expliquer notamment par les contraintes professionnelles. Pour y remédier, les entreprises peuvent désormais inclure le sport dans leur raison d’être. Et ainsi contribuer à améliorer la santé physique et mentale de leurs salariés.

  • La prochaine semaine pour la qualité de vie au travail se tiendra du 20 au 24 juin. À cette occasion, l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (ANACT) propose de traiter la question du sens au travail. Cela vous déconcerte ? Pourquoi se préoccuper de ce sujet ? Comment pouvez-vous vous saisir de ce thème ? Suivez le guide.

  • Comme chaque année, la journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail aura lieu le 28 avril. Portée par l’Organisation Internationale du Travail (OIT), elle constitue l’occasion de sensibiliser tous les acteurs concernés à la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles.

  • La visioconférence est devenue indispensable au cours des confinements et s’impose désormais comme un outil essentiel dans les entreprises. En effet, elle permet de réaliser des économies substantielles (temps de transport, frais de déplacement). Mais le passage de la 3D à la 2D n’est pas sans conséquences.

Page :
12
QST
Animer le quart d'heure sécurité
19,9 € HT
Voir l'offre