Quel type de contenu souhaitez-vous chercher ?

Actualités "santé des salariés btp"

  • Alors qu’octobre rose a battu son plein, le mois sans tabac passe plus inaperçu alors qu’il a également toute son importance et notamment au sein de vos entreprises. L’OPPBTP a d’ailleurs mis également l’accent sur ce mois sans tabac. L’occasion de vous rappeler comment appliquer l’interdiction de fumer dans les entreprises du BTP.

  • Si l’un de vos salariés est victime de harcèlement moral, il peut saisir les juges pour obtenir réparation du préjudice subi et éventuellement l’annulation des mesures, constitutives du harcèlement, qui auraient été prises à son égard. Les textes prévoient un mécanisme de preuve en deux temps, avec un allègement de ce qui est attendu du salarié par rapport à d’autres actions en justice. Illustration avec le cas d’un ouvrier ayant émis des alertes sur les conditions de travail, le manque de sécurité et d’équipement et qui relève avoir fait l’objet de plusieurs mesures injustifiées.

  • L'ébriété ou la consommation de drogue sur les lieux ou pendant les heures de travail posent de graves problèmes de sécurité. Vous devez pourtant réagir et vous pouvez largement vous inspirer, pour la drogue, des règles applicables à la gestion du problème « alcool ».
  • En cas de survenance d’un accident du travail, le salarié victime peut demander la reconnaissance de la faute inexcusable de son employeur. Dans une décision récente concernant les chutes de hauteur, la Cour de cassation adopte une position très large de la notion de faute de l’employeur en caractérisant celle-ci en cas d’insuffisance d’information ou de formation des collaborateurs aux équipements fournis.

  • Si un accident du travail se produit en partie parce que le salarié s’est montré imprudent, cela vous permet-il d’éviter la reconnaissance d’une faute inexcusable ?

  • Covid-19 : guide post-Covid de l’OPPBTP

    Publié le 15/09/2022 à 12:14.

    L’OPPBTP avait annoncé en mars dernier, qu’elle publierait un guide post-Covid. Finalement elle vient de publier un article pratique sur les réflexes et les gestes efficaces pour se protéger du virus et limiter les contaminations dans les entreprises du BTP. Cet article remplace le guide de préconisations de sécurité sanitaire.

  • Certains salariés ayant été exposés à l’amiante peuvent bénéficier d’une allocation de cessation anticipée d’activité (ACAATA), ce qui leur permet de partir à la retraite de façon anticipée. Face à cette situation, quels sont les démarches et impacts pour votre entreprise ?

  • Plusieurs nouveautés sociales se produisent au 1er août 2022 à commencer par la hausse du SMIC. Différents dispositifs vont également prendre fin comme le régime dérogatoire s’agissant des indemnités complémentaires employeur ou l’activité partielle garde d’enfants.

  • Fortes chaleurs : faire face dans le BTP

    Publié le 19/07/2022 à 07:51.

    Un nouvel épisode de canicule est en cours et vous amène peut-être à vous interroger. Peut-on décaler les horaires de travail d’un salarié pour commencer un chantier plus tôt ? Ou carrément arrêter le chantier et bénéficier d’aides ? Faut-il fournir de l’eau fraîche aux salariés et des abris ? Les EPI doivent-ils être revus ? Une température trop haute peut-elle permettre aux salariés de ne pas venir travailler ? Nous revenons sur les principales questions qui se posent pendant ces fortes chaleurs.

  • L’OPPBTP a souligné une montée de l’absentéisme lié au Covid-19 et une difficulté à organiser le travail sur les chantiers. L’occasion de rappeler les précautions à prendre pour se protéger du virus dans le BTP et les règles d’isolement quand on est malade ou cas contact.

  • De nombreuses activités du BTP sont susceptibles de générer de la poussière de silice cristalline, celle-ci étant présente dans diverses roches utilisées dans des produits du bâtiment. C’est un agent classé comme cancérigène depuis 1997. Le législateur cherche, depuis plusieurs mois, à renforcer les obligations de prévention des entreprises sur ce sujet. Un décret du 26 avril 2022 en est la dernière illustration.

  • La loi du 2 août 2021 pour renforcer la prévention en santé au travail cherche, outre les mesures à destination des salariés, à étendre et améliorer la prévention et la santé au travail d’autres catégories de travailleurs. Sont notamment concernés les travailleurs intérimaires, les salariés des sous-traitants ou prestataires, les indépendants ou encore les chefs d’entreprise.

  • L’été n’a même pas encore officiellement commencé que la France connaît un épisode caniculaire précoce cette semaine. Dans de telles conditions, le travail sur chantier se complique forcément. S’il devient difficile de continuer l’activité en toute sécurité, pouvez-vous faire une demande d’indemnisation au titre du chômage intempéries ?

  • Fortes chaleurs : quelles sont vos obligations dans le BTP ?

    Publié le 07/06/2022 à 08:08, modifié le 16/06/2022 à 08:52.

    Les vagues de chaleur sont de plus en plus fréquentes et vous obligent à prendre des mesures pour protéger vos salariés spécialement en extérieur. Attention, une instruction du ministère du Travail du 31 mai 2022 appelle à des contrôles dans le BTP.

  • La loi santé a apporté des modifications concernant les visites de reprise et préreprise que le ministère du Travail a commenté dans un questions-réponses. L’occasion de revenir sur ces deux dispositifs.

  • La chaleur est arrivée tôt cette année. Les salariés travaillant en extérieur sont parmi les plus touchés. Ils peuvent être tentés de se mettre torse nu ou de remplacer leurs casques de chantier par des casquettes. Attention, vous ne pouvez pas laisser passer de tels comportements sur les chantiers.

  • Plusieurs changements vont se produire courant mai et touchent différents domaines du droit du travail, de la paie ou la santé-sécurité au travail. Nous vous listons les plus importants et les dates clés à retenir.

  • La subvention prévention nationale « TOP BTP » a été mise en place au début d’année 2022 au profit des entreprises du BTP de moins de 50 salariés. Les CARSAT prennent ainsi en charge une partie du coût de nombreux matériels ainsi que des formations à la sécurité. La procédure, le montant et la liste des équipements sont définis de manière précise. La durée d’ouverture de cette aide vient d’être prolongée jusqu’au 15 novembre 2022.

  • La loi du 2 août 2021 relative à la « prévention santé au travail » prévoit de nouvelles règles en matière de sécurité et de santé au travail dont la plupart sont applicables depuis le 1er avril 2022. Dans le secteur du BTP, ces nouvelles règles impactent directement le fonctionnement des entreprises. Récapitulatif des nouvelles mesures qui viennent d’entrer en vigueur.

  • Jusqu’au 30 avril prochain, certains examens médicaux peuvent être reportés par les services de santé au travail pour leur permettre de participer à la lutte contre le Covid-19. Mais pas tous. Un décret vient de préciser les visites et examens concernés ainsi que les modalités d’information de l’employeur et du salarié.
Page :
12
PSI realistic
Sécurité des chantiers du BTP - Guide illustré
à partir de314 € HT
Voir l'offre