Les représentants du personnel et la défense des salariés Référence : RDS.11.1.115

Un salarié ayant riposté à l’agression d’un collègue peut-il être licencié pour faute grave ?

Dans cette page

Réponse

Un salarié auteur de faits de violence contre un collègue s’expose à l’engagement à son encontre d’une procédure disciplinaire, aboutissant à un licenciement pour faute grave. Si les faits de violence ont été accomplis en riposte à une première agression commise par le collègue, cela peut, sous conditions, atténuer la gravité de la faute et rendre impossible un licenciement pour faute grave.

Vous êtes sur une version de démonstration
Abonnez-vous et accédez aux :
  • Fiches en intégralité
  • Bulletins, dossier et fiches conseils imprimables
  • Mises à jours de contenus
Je découvre l'offre

Fiches associées