Quitter le mode Plein écran
Aide Plein écran

Obligations et bonnes pratiques en santé sécurité au travail

  • Accueil
  • Sommaire
  • Ma sélection
    Ma sélection : 0

    Afin de faciliter votre navigation sur le site, nous vous proposons de mettre de côté des documents tout au long de votre parcours, et ensuite de revenir ici les télécharger en une fois.

    Limite de poids de la sélection : 100Mo

La formation des opérateurs exposés aux risques liés à l'activité physique

Malgré le progrès technique et l’automatisation, l’activité physique reste à la base de nombreuses tâches dans les ateliers et sur les chantiers. Selon les caractéristiques des tâches effectuées et les conditions dans lesquelles elles sont réalisées (répétition, pression temporelle), l’activité physique peut engendrer des troubles musculo-squelettiques (TMS) ou encore des lombalgies.

Dans sa démarche de prévention des risques, l’employeur doit donc s’efforcer de réduire les contraintes liées à l’activité physique. Une formation adaptée permet de les réduire significativement.

Obligations réglementaires

Il n’existe pas dans le Code du travail de dispositions visant explicitement la formation liée à l’activité physique. Il convient donc de se référer à l’obligation générale de formation de l’employeur, ainsi qu’aux dispositions plus spécifiques à certaines activités (manutention manuelle en particulier).

L’employeur doit définir les postes concernés par des risques liés à l’activité physique

Conformément aux principes généraux de prévention, l’employeur doit d’abord évaluer les risques liés à l’activité physique au sein de son entreprise. Pour cela, il doit identifier l’ensemble des postes à risques tels que ceux nécessitant le port de charges ou des gestes répétitifs et forcés.

L’INRS a établi une méthode d’analyse afin d’aider les entreprises à analyser la charge physique au travail d’un poste de travail, d’un atelier, d’un service ou encore d’un secteur de l’entreprise. Vous pouvez la retrouver sur le site de l’INRS.

L’analyse des postes à risques doit être réalisée en collaboration avec le médecin du travail, dont les compétences dans ce domaine permettent de hiérarchiser les différents postes. Tout le personnel, même affecté occasionnellement à ce type de poste, doit recevoir une formation.

L’employeur doit former les opérateurs aux risques liés à l’activité physique

Le contenu de la formation doit être défini en fonction des différents postes concernés. Pour la manutention de charges, la formation doit être essentiellement pratique et former aux bons gestes et postures à adopter.

Le comité social et économique doit être consulté sur les programmes de formation. Il veille à leur mise en œuvre effective.

L’employeur n’est pas tenu de faire appel à un organisme extérieur pour réaliser la formation. Il peut la confier à un salarié interne à l’entreprise, formé préalablement et disposant des qualités pédagogues nécessaires. Outre le coût et la disponibilité, la connaissance parfaite des conditions de travail de l’entreprise lui permettra d’adapter la formation.

Les CARSAT et l’INRS organisent des stages de formation de formateur d’une durée de 2 semaines. Ils nécessitent une réelle mise en pratique pour obtenir le certificat d’aptitude d’animateur-formateur à la prévention des risques liés à l’activité physique.

Pour les opérateurs et entreprises souhaitant bénéficier d’une formation approfondie, l’INRS et les CARSAT ont également mis au point un programme appelé PRAP (prévention des risques liés à l’activité physique) qui répond parfaitement à l’obligation de formation de l’employeur. Cette formation, plus adaptée à l’ensemble des postes de travail et à l’amélioration, remplace la formation « gestes et postures » qui ne prenait en compte que le port de charges.

Elle permet au salarié d’être en capacité d’agir sur les risques liés à l’activité physique, et notamment de :

  • connaître les risques liés à son activité ou à son métier ;
  • analyser en détail sa situation de travail ;
  • proposer à son encadrement des améliorations techniques ou organisationnelles d’aménagement de son poste de travail ;
  • mobiliser les personnes concernées par la prévention des risques dans l’entreprise ;
  • adopter de bonnes pratiques et des gestes appropriés à la tâche à effectuer.
La formation PRAP implique, par sa nature, un engagement réel de l’encadrement ou de l’employeur dans la démarche de prévention. Elle peut en effet conduire à des modifications organisationnelles, techniques ou humaines dans l’entreprise.

La durée de la formation PRAP diffère selon la filière choisie :

  • 14 heures pour les salariés des secteurs industrie, BTP, commerce et activités de bureau ;
  • 21 heures pour les salariés du secteur sanitaire et médico-social.

Elle est dispensée par un formateur PRAP certifié par le réseau CARSAT/INRS.

Sous réserve de la réussite aux épreuves d’évaluation, la formation PRAP permet à l’opérateur d’obtenir un certificat d’acteur PRAP, valable 2 ans. À l’expiration des 2 ans, la conservation du certificat nécessite une mise à niveau des compétences de 7 heures.

Bonnes et mauvaises pratiques

Recycler régulièrement la formation

Bien qu’aucune fréquence ne soit donnée par les textes, veillez à ce que la formation soit renouvelée aussi souvent que nécessaire (idéalement tous les 3 ans). Tout incident, accident, introduction de nouveaux équipements, etc., sont également l’occasion d’effectuer des rappels de sécurité.

Sous-estimer l’importance des mesures de suppression ou de réduction des risques

La formation aux risques liés à l’activité physique ne remplace en aucun cas la conduite d’une réflexion permanente sur les moyens de réduire les efforts pour les salariés concernés (introduction de nouveaux équipements, organisation du travail, etc.).

Reférence aux textes officiels

C. trav., art. L. 4142-1 (formations particulières), L. 4143-1 (consultation du CSE), R. 4541-8 (information sur les risques encourus)

INRS, ED 6161, Méthode d’analyse de la charge physique de travail, mars 2019

Envoyer cette page à un collègue Signaler une anomalie sur cette page Retour en haut de page