Quitter le mode Plein écran
Aide Plein écran

Obligations et bonnes pratiques en santé sécurité au travail

  • Accueil
  • Sommaire
  • Ma sélection
    Ma sélection : 0

    Afin de faciliter votre navigation sur le site, nous vous proposons de mettre de côté des documents tout au long de votre parcours, et ensuite de revenir ici les télécharger en une fois.

    Limite de poids de la sélection : 100Mo

Les risques liés au travail de nuit

Le Code du travail définit le travail de nuit comme tout travail accompli entre 21 heures et 6 heures. Certains accords collectifs peuvent prévoir une définition différente. Dans tous les cas, cette période doit être de 9 heures consécutives et comprendre l’intervalle entre minuit et 5 heures.

En raison de son impact direct sur les cycles de sommeil, le travail de nuit augmente l’exposition à certains risques : stress, troubles cardiaques, dégradation de l’état de santé, cancers. Ces risques concernent notamment les travailleurs habituels. Par ailleurs, les risques indirects ne doivent pas être négligés : accidents en raison de l’obscurité, isolement, accident de la route dû au manque de sommeil, etc.

L’employeur peut recourir au travail de nuit mais son usage doit rester exceptionnel. Il doit notamment être justifié par la nécessité d’assurer la continuité de l’activité de l’entreprise. Par ailleurs, des règles spécifiques doivent être respectées afin de protéger la santé et la sécurité des travailleurs de nuit.

Vous êtes sur une version de démonstration
Pour accéder à l’intégralité du contenu
Abonnés...
Connectez-vous
ou
Découvrez l’offre complète
Voir la fiche produit
Envoyer cette page à un collègue Signaler une anomalie sur cette page Retour en haut de page