Obligations et bonnes pratiques en santé sécurité au travail Référence : GST.04.1.030

Les visites de sécurité dans l'entreprise

La sécurité doit être une des priorités de l'entreprise. Pour ce faire, il est conseillé à l’employeur d’organiser des visites de sécurité dans l'entreprise. Les visites de sécurité constituent en effet un outil majeur dans la palette des actions de prévention à déployer dans l’entreprise. Elles sont un outil managérial indispensable à mettre en œuvre aux côtés d’autres outils comme le quart d’heure sécurité, l’accueil, la communication, etc. Elles concernent un département précis de l'entreprise (ateliers, secteur, etc.) et portent sur de nombreux thèmes tels que l'hygiène, le bruit, la circulation, l'incendie, les produits dangereux, etc.

Dans cette page

Obligations réglementaires

La réglementation ne prévoit pas d’obligation formelle pour le chef d’entreprise d’organiser, de sa propre initiative, des visites de sécurité. L’organisation de telles visites s’inscrit toutefois dans le cadre de l’obligation générale de sécurité qui pèse sur l’employeur. De telles visites sont donc vivement recommandées : elles permettent en effet de mieux se rendre compte des dangers présents dans les ateliers et différents lieux de travail.

Bonnes et mauvaises pratiques

Structurer l’organisation des visites de sécurité

Pour qu’elles soient les plus efficientes possibles, il est nécessaire d’encadrer les visites de sécurité :

  • participants : l'employeur doit s'entourer de ses collaborateurs directs, des responsables du secteur ou de l'atelier visité, d'un membre du comité social et économique. En outre, l'association des salariés à la démarche apporte, une fois de plus, des éléments d'analyse supplémentaires ;
  • périodicité des visites de sécurité : il est intéressant de faire une visite par mois. La périodicité varie toutefois en fonction des particularités de l'entreprise (nombre de salariés, risques encourus par les salariés, etc.), mais aussi de la programmation de réunions à thème sur la sécurité ou la prévention ;
  • objectif des visites de sécurité : le but est de faire porter la visite sur un thème précis et de dresser un bilan, pour une partie donnée de l'entreprise (atelier, secteur, etc.), des conditions de travail. L’objectif final est de trouver des solutions appropriées aux difficultés rencontrées lors de l'exécution de leur travail par les salariés. Pour plus d'efficacité, il est important de définir un thème précis pour chaque visite, afin d'adopter un angle d'analyse particulier dans un secteur géographique défini. Une vision globale de l'entreprise ne permet pas de déceler réellement les anomalies du système !

Identifier les thèmes sur lesquels faire porter les visites de sécurité

Les thématiques relatives à la prévention des risques professionnels sont très nombreuses dans l’entreprise. Il est donc nécessaire de bien identifier les thèmes sur lesquels la visite de sécurité va porter, qui peuvent être :

  • l’hygiène, l’ordre et la propreté : ce sont des thèmes essentiels pour plusieurs raisons :
    • pour que les conditions de travail soient meilleures et que les risques professionnels soient limités autant que possible, il est important que les ateliers et l'ensemble des locaux soient bien organisés et rangés,
    • l'hygiène, l'ordre et la propreté vont aussi dans l'intérêt de l'entreprise : les travailleurs perdent moins de temps lorsque le lieu de travail est rangé. De plus, l'amélioration des conditions de travail qui en découle donne, aux salariés comme aux personnes extérieures à l'entreprise, une image positive de cette dernière. Les conditions de travail, quand elles sont bonnes, sont aussi source de motivation pour les travailleurs, et, à terme, la productivité de l'entreprise est accrue ;
  • l'ergonomie des postes de travail : les postures et déplacements des salariés pendant leur activité sont très importants et sont conditionnés par la manière dont leurs postes de travail sont aménagés. Le mauvais aménagement des postes a pour conséquence l'accroissement des accidents : les salariés deviennent moins attentifs en raison de la fatigue. Les visites de sécurité permettent de vérifier que les postes de travail sont correctement aménagés et que les salariés ne sont pas dans l'obligation, pour accomplir leurs tâches, de se déplacer inutilement ou de circuler difficilement, d'adopter de mauvaises postures, etc. ;
  • les ambiances physiques de travail : le bruit, l'insuffisance d’éclairage, les vibrations, les rayonnements, etc., sont quelques facteurs parmi d'autres qui peuvent engendrer des maladies professionnelles lorsque les travailleurs y sont exposés à une certaine fréquence et à un certain degré. C'est pourquoi, une analyse régulière de ces facteurs, qui peuvent être à l'origine de la dégradation de l'ambiance de travail, est très importante. Lors de la visite de sécurité, il faut veiller à la bonne utilisation des moyens de prévention mis en œuvre dans l'entreprise, s'assurer que les salariés ont reçu des informations et des formations appropriées sur les facteurs de risque et les dangers auxquels ils s'exposent s'ils ne sont pas vigilants ;
  • la circulation : la circulation des personnes aussi bien que des véhicules doit faire l'objet d'une réglementation interne cohérente, destinée à éviter la survenance d'accidents. La visite de sécurité permet de déceler les éventuelles zones de circulation difficile ou dangereuse, les obstacles et de redéfinir, quand il le faut, les règles de circulation ;
  • les autres sujets d'analyse : la visite de sécurité peut aussi porter sur d'autres thèmes d'analyse, comme la prévention du risque d'incendie, l'utilisation de produits dangereux (précautions quant au stockage, à la manipulation par les salariés, conditions de sécurité optimales, etc.), les manutentions manuelles (charges faciles à saisir, faciles d'accès, ne dépassant pas un poids maximum, manutention effectuée par un personnel apte par exemple), etc.

Tirer des enseignements des visites de sécurité

Le but des visites de sécurité ne doit pas être simplement de stigmatiser les « mauvais » comportements ou les « mauvaises » habitudes. La visite de sécurité doit avant tout permettre une analyse menée d'un point de vue critique, pour pouvoir tirer des leçons et déduire les bonnes pratiques à adopter.

Laisser de côté la concertation

Les salariés doivent pouvoir donner leurs avis et faire « remonter » leurs remarques auprès de leurs supérieurs hiérarchiques. De même, il faut prendre le temps d'expliquer aux travailleurs pourquoi une pratique est bonne, et pourquoi « leur » pratique s'avère moins efficace.

Outils à télécharger

Reférence aux textes officiels

C. trav., art. L. 4121-1 (obligation générale de sécurité)

Fiches associées