Pénibilité au travail : agir sur le terrain Référence : PST.03.220

Mesurer la pénibilité liée au travail de nuit

Le travail de nuit est reconnu comme un facteur de pénibilité au travail. L’employeur doit donc être en mesure de fournir une évaluation précise pour chaque salarié concerné des temps d’exposition au travail de nuit. En effet, dans le cadre du compte professionnel de prévention (C2P), il doit être quantifié car il donnera lieu à l’attribution de points si le salarié a travaillé au moins 120 nuits par an. Le travail de nuit fait partie des quatre facteurs de pénibilité en vigueur depuis le 1er janvier 2015. Encore faut-il déterminer précisément ce que recouvre cette notion. Car au-delà de la question de la prise en compte du travail de nuit comme facteur de pénibilité, l’employeur doit mettre en place les actions de prévention nécessaires contre ce risque.

Dans cette page
Vous êtes sur une version de démonstration

Abonnez-vous et accédez aux :

  • Fiches en intégralité
  • Bulletins, dossier et fiches conseils imprimables
  • Mises à jours de contenus
Je découvre l'offre

Fiches associées