Évaluer le risque d'exposition aux poussières de bois - Gérer le personnel du BTP –p- Editions Tissot
Vous êtes ici : Gérer le personnel du BTP > Veiller à la santé et à la sécurité des salariés > Répondre à ses obligations générales de sécurité et santé

Gérer le personnel du BTP

Obtenez les démarches et réponses concrètes spécifiques BTP pour vous accompagner dans la gestion du personnel et des rémunérations.

Évaluer le risque d'exposition aux poussières de bois - Gérer le personnel du BTP - Editions Tissot -p-

Évaluer le risque d'exposition aux poussières de bois

Au sens réglementaire, une poussière est une particule dont le diamètre est inférieur ou égal à 100 microns (0,1 mm) ou dont la vitesse de chute dans l'air est inférieure ou égale à 25 cm/s.

Cette définition correspond concrètement aux poussières de bois inhalables ou ingérables.

Les poussières de bois sont des particules chimiques dangereuses, susceptibles de provoquer des affections graves : lésions eczématiformes, rhinite, asthme, fibrose pulmonaire, carcinome des fosses nasales, de l'ethmoïde et des autres sinus de la face.

Attention, les agents chimiques dangereux, y compris les poussières de bois, ont constitué, du 1er juillet 2016 au 31 octobre 2017, l'un des facteurs de risques professionnels que l'employeur devait évaluer dans le cadre du compte personnel de prévention de la pénibilité (C3P). Jugé trop complexe à évaluer, ce facteur de risque n'est plus pris en compte dans le cadre du C2P, qui remplace le C3P depuis le 1er octobre 2017.

En revanche, l'obligation de prévention de ce risque à la charge de l'employeur demeure inchangée.

La bonne méthode



Attestation d'exposition aux poussières de bois
 

Vous avez une question relative à la réglementation ?
Notre service d'information juridique par téléphone peut vous renseigner sur la législation applicable.
En savoir plus sur Tissot Information Juridique.