Le versement d'une indemnité de non-concurrence - Droit du travail Transports routiers –p- Editions Tissot
Vous êtes ici : Droit du travail transports routiers > Rémunérer les salariés > Prendre en compte les autres formes de rémunération et d'indemnités

Droit du travail transports routiers

Appliquez les bonnes dispositions de votre convention collective et du Code du travail.

Le versement d'une indemnité de non-concurrence

Le versement d'une indemnité de non-concurrence

La clause de non-concurrence est une clause insérée au contrat de travail, qui prévoit d'empêcher un salarié, après la rupture de son contrat de travail, d'exercer une activité concurrentielle à votre entreprise.

Cette clause a la particularité de ne produire ses effets qu'une fois le contrat de travail rompu.

C'est-à-dire :

  • en cas de fin de CDI :
    • le lendemain du dernier jour du préavis s'il est exécuté par le salarié ;
    • ou le premier jour de la période de dispense de préavis si vous avez dispensé votre salarié de préavis ;
  • en cas de fin de CDD :
    • le lendemain du dernier jour d'exécution du contrat de travail par le salarié.

Le versement de l'indemnité de non-concurrence est alors la contrepartie de l'engagement pris par le salarié de respecter l'interdiction qui lui est faite.

Quand devez-vous verser l'indemnité de non-concurrence ? Selon quelles modalités ? Est-elle due, même en cas de rupture pendant la période d'essai ? Avez-vous le droit de libérer le salarié de son obligation et de vous exonérer de la contrepartie ?

  La bonne méthode



Clause de non-concurrence
Lettre de rappel au salarié de son obligation de non-concurrence
 

Aucune fiche connexe.

Vous avez une question relative à la réglementation ?
Notre service d'information juridique par téléphone peut vous renseigner sur la législation applicable.
En savoir plus sur Tissot Information Juridique.