Congés et jours fériés convention collective Commerce de détail alimentaire non spécialisé (ex. Commerce de détail de fruits et légumes, épicerie et produits laitiers)[3244]
Conventions collectives
Icone offres personnalisées

Les conventions collectives les plus à jour du marché

Nos mises à jour sont intégrées avant celles de nos principaux concurrents !

Commerce de détail alimentaire non spécialisé (ex. Commerce de détail de fruits et légumes, épicerie et produits laitiers)

A jour le 06/12/2022

Thème : 6. Congés et jours fériés

Congés exceptionnels pour événements familiaux
Article 39 : Congés autorisés pour circonstances de famille
39.1.
Tout salarié a droit, sur justification, aux congés exceptionnels pour circonstances de famille prévues ci-dessous :
  • pour le mariage ou le Pacs du salarié : 4 jours ouvrés ;
  • pour le mariage du frère ou de la soeur du salarié : 1 jour ouvré ;
  • pour le mariage d'un enfant du conjoint, concubin, ou partenaire lié par un Pacs du salarié : 1 jour ouvré ;
  • pour le mariage des descendants du salarié : 1 jour ouvré en cas d'ancienneté du salarié de moins de 6 mois et 2 jours ouvrés au-delà ;
  • pour chaque naissance survenue dans le foyer du salarié : 3 jours ouvrés ;
  • pour l'arrivée d'un enfant dans le foyer du salarié placé en vue de son adoption : 3 jours ouvrés.
    Ces jours d'absence ne se cumulent pas avec les congés accordés pour ce même enfant dans le cadre du congé de maternité ;
  • pour le décès d'un enfant à charge ou non du salarié, 5 jours ouvrés ou :
    • 7 jours ouvrés lorsque l'enfant est âgé de moins de 25 ans ;
    • 7 jours ouvrés, quel que soit son âge, si l'enfant décédé était lui-même parent ;
    • 7 jours ouvrés en cas de décès d'une personne âgée de moins de 25 ans à la charge effective et permanente du salarié.
      Le salarié informe l'employeur 24 heures au moins avant le début de chaque période d'absence ;
    • en cas de décès de son enfant âgé de moins de 25 ans ou d'une personne âgée de moins de 25 ans à sa charge effective et permanente, le salarié a droit, sur justification, à un congé de deuil de 8 jours ;
  • pour le décès du conjoint, du partenaire lié par un Pacs ou concubin du salarié : 3 jours ouvrés ;
  • pour le décès du père, de la mère du salarié : 3 jours ouvrés ;
  • pour le décès du beau-père, de la belle-mère du salarié : 3 jours ouvrés ;
  • pour le décès du frère, de la soeur, du demi-frère ou de la demi-soeur du salarié : 3 jours ouvrés ;
  • pour le décès du beau-frère, de la belle-soeur du salarié : 1 jour ouvré ;
  • pour le décès du beau-fils ou de la belle-fille du salarié : 1 jour ouvré ;
  • pour le décès d'un petit-enfant du salarié : 1 jour ouvré ;
  • pour le décès d'un grand-parent du salarié, du conjoint, du partenaire lié par un Pacs ou du concubin du salarié : 1 jour ouvré ;
  • pour l'annonce de la survenance d'un handicap chez un enfant du salarié : 2 jours ouvrés ;
  • pour la journée défense et citoyenneté : 1 jour ouvré.
Ces absences ne donnent lieu à aucune retenue de salaire.
39.2.
Les jours de congé ainsi accordés sont assimilés à des jours de travail effectif pour la détermination de la durée du congé payé annuel. Ils doivent être pris au moment des événements en cause.
Le congé de deuil peut être pris dans un délai de 1 an à compter du décès de l'enfant.