Définition Mésentente - Editions Tissot
Vous êtes ici : Accueil > Dictionnaire du droit du travail > Définition Mésentente

Définition Mésentente

Tout salarié a un droit d’expression à l’extérieur et au sein de l’entreprise. Par ailleurs, il n’est en aucun cas contraint de s’entendre, à chaque instant et sur tous les points, avec ses collègues et/ou son employeur.
Ainsi, en principe, la mésentente ou l’incompatibilité d’humeur n’est pas un motif de licenciement. Il en va toutefois différemment en présence d’une attitude d’opposition de la part du salarié non justifiée et/ou excessive ou de déloyauté de nature à nuire au bon fonctionnement de l’entreprise (injures, critiques publiques, diffamation, rumeurs, dénigrement, divergences persistantes et importantes perturbant la bonne marche de l’entreprise, etc.).

Lire la suite »

En relation avec la définition «Mésentente»

La jurisprudence sociale
Jurisprudence Mésentente
La mésentente n’est pas en soi un motif de licenciement