Définition Contrat unique d'insertion-contrat d'accompagnement dans l'emploi (CUI-CAE) - Editions Tissot
Vous êtes ici : Accueil > Dictionnaire du droit du travail > Définition Contrat unique d'insertion-contrat d'accompagnement dans l'emploi (CUI-CAE)

Définition Contrat unique d'insertion-contrat d'accompagnement dans l'emploi (CUI-CAE)

Mesures Covid-19 

À compter du 12 mars 2020, les contrats d’insertion peuvent être conclus ou renouvelés, dans tous les cas, pour une durée de 36 mois (contre 24 mois dans le cas général). Cette disposition qui devait cesser le 10 janvier 2021 a été prolongée jusqu’au 16 août 2021. Attention, la règle de 36 mois vaut uniquement pour les renouvellements (renouvellement pour une durée totale n’excédant pas 36 mois, contrat initial inclus). Pour l'instant, nous ne disposons pas d'information sur la poursuite ou non de cette disposition. Nous vous tiendrons informé.

Depuis janvier 2018, les contrats aidés sont transformés en parcours emploi compétences.

Le CUI-CAE est destiné à faciliter l’insertion professionnelle des personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles d’accès à l’emploi.

Les employeurs sont les collectivités territoriales et autres personnes morales de droit public ; les organismes de droit privé à but non lucratif ; les personnes morales chargées de la gestion d’un service public.

Le contrat peut être un CDD ou CDI, de 6 mois, ou 3 mois pour les personnes ayant fait l’objet d’une condamnation et bénéficiant d’un aménagement de peine. La durée hebdomadaire de travail ne peut être inférieure à 20 heures.

Le jeune a un référent et un tuteur qui accueille, aide, informe et guide le salarié et contribue à l’acquisition des savoir-faire professionnels etc. Une attestation d’expérience professionnelle est délivrée à la demande du jeune ou, au plus tard, 1 mois avant la fin du CAE.

Lire la suite »

En relation avec la définition «Contrat unique d'insertion-contrat d'accompagnement dans l'emploi (CUI-CAE)»

La jurisprudence sociale