Quel type de contenu souhaitez-vous chercher ?

Contrat d'apprentissage : l'essentiel à connaître

Temps de lecture : 5 min

Contenu proposé par les :

Moins de jargon, plus de solutions

Les Éditions Tissot facilitent l'application du droit du travail au quotidien dans les entreprises.

Le contrat d’apprentissage est un contrat d’alternance, permettant à un apprenti d’effectuer une formation théorique et une formation pratique en entreprise.

Contrat d’alternance : la différence entre contrat de professionnalisation et contrat d’apprentissage

Si le contrat de professionnalisation et le contrat d’apprentissage sont tous les deux des contrats d’alternance, ils ont néanmoins des différences.

Le contrat d’apprentissage est conclu dans le cadre de la formation initiale, c’est-à-dire de la poursuite d’études, alors que le contrat de professionnalisation est conclu dans le but d’acquérir une qualification professionnelle à l’occasion de la formation continue.

Le contrat d’apprentissage peut être à durée indéterminée ou à durée limitée. Lorsqu’il est à durée limitée, sa durée correspond à la durée du cycle de formation qui dépend du niveau de qualification visée.
Le contrat de professionnalisation quant à lui peut avoir une durée comprise entre 6 et 12 mois, lorsqu’il est à durée déterminée.

La rémunération est moins importante en contrat d’apprentissage. En effet, un apprenti va percevoir minimum 27% du SMIC, contre 55% en contrat de professionnalisation.

En revanche, la période de formation théorique est plus importante en contrat d’apprentissage puisqu’elle correspond au minimum à 25% de la durée du contrat, alors qu’elle est comprise entre 15% et 25% en contrat de professionnalisation.

Contrat d’apprentissage : comment le conclure ?

Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail qui implique 3 personnes et 1 organisme :

  • l’apprenti ;

  • le maître d’apprentissage ;

  • l’employeur ;

  • le centre de formation.

Durant la durée de sa formation, le maître d’apprentissage a pour mission d’accompagner l’apprenti dans l’acquisition de son diplôme, il a un rôle de tuteur.

Pour conclure un contrat d’apprentissage, l’apprenti doit être âgé au minimum de 16 ans et au maximum de 29 ans révolus.

Le contrat d'apprentissage pour être valable doit contenir certaines mentions obligatoires :

  • nom, prénom et date de naissance du maître d’apprentissage ;

  • diplôme ou titre préparé par l’apprenti ;

  • nom et prénom de l’employeur ;

  • salaires ;

  • nom et prénom de l’apprenti ;

  • dénomination et l’adresse du centre de formation ;

  • date de début et la date de fin prévue du contrat d’apprentissage ;

  • durée de la formation.

Pour rédiger un contrat d’apprentissage, un Cerfa type à compléter est disponible.

Le contrat de travail est alors établi en 3 exemplaires : un pour l’apprenti, un pour l’employeur et un pour le centre de formation.

Lorsqu’un employeur recrute un apprenti, il peut bénéficier d'une aide unique à l’embauche en contrat d’apprentissage. Cette aide est dégressive et peut atteindre maximum 4125 euros la première année de contrat et 1000 euros la dernière année.

Contrat d’apprentissage : quel salaire pour l’apprenti ?

En contrat d’apprentissage, le salaire de l’apprenti varie en fonction de l’âge de ce dernier et de l’année d’exécution du contrat.

Salaires de l’apprenti en fonction de son âge et de l’année d’exécution du contrat d’apprentissage
Age/année d’exécution du contratMoins de 18 ans18 à 20 ans21 à 25 ans26 ans et plus
1ère année27% du SMIC43% du SMIC53% du SMIC100% du SMIC
2ème année39% du SMIC51% du SMIC61% du SMIC100% du SMIC
3ème année55% du SMIC67% du SMIC78% du SMIC100% du SMIC
4ème année si l’apprenti est un travailleur handicapéMajorée de 15 points par rapport à l’année précédenteMajorée de 15 points par rapport à l’année précédenteMajorée de 15 points par rapport à l’année précédenteMajorée de 15 points par rapport à l’année précédente

Notez le

Ce tableau représente le salaire minimum, mais la convention collective applicable à l’entreprise ou le contrat de travail peut prévoir un salaire plus favorable pour l’apprenti.

Contrat d’apprentissage et période d’essai

Une fois le contrat d’apprentissage conclu et signé par les parties, la relation de travail commence.

Elle peut débuter par une période probatoire pouvant être assimilée à une période d’essai. Le terme “période d'essai” n'est pas utilisé pour le contrat d’apprentissage, mais la période probatoire s’en rapproche dans ses caractéristiques.

Durant cette période, qui dure 45 jours, le contrat d’apprentissage peut être rompu librement par l’apprenti ou l’employeur, sans avoir à avancer de motif.

Cette “période d’essai” du contrat d’apprentissage peut être renouvelée 1 fois.

Rupture du contrat d’apprentissage

Rupture pendant la période d’essai

Durant la “période d’essai” du contrat d’apprentissage, ce dernier peut être rompu librement en respectant un formalisme. La partie à l’origine de la rupture doit notifier sa décision par un courrier en recommandé avec accusé de réception à l’autre partie, et au centre de formation de l’apprenti. En cas de rupture durant la “période d’essai” du contrat d’apprentissage, l’apprenti n’a pas le droit à des indemnités.

Rupture au-delà des 45 premiers jours

Une fois les 45 jours de la période probatoire terminés, la rupture du contrat d'apprentissage peut avoir lieu dans les cas suivants :

  • rupture d’un commun accord entre l’apprenti et l’employeur ;

  • par l’apprenti s’il obtient son diplôme avant la date de fin prévue dans son contrat d’apprentissage ;

  • faute grave de l’apprenti ;

  • inaptitude de l'apprenti ;

  • force majeure ;

  • exclusion de l’apprenti de son centre de formation ;

  • par l’apprenti après saisine du médiateur de l’apprentissage.

Dans l’hypothèse où l’employeur est à l’origine de la rupture du contrat d’apprentissage, pour faute grave, inaptitude ou exclusion de l’apprenti de son centre de formation, il doit se séparer de l’apprenti en respectant la procédure de licenciement pour motif personnel.

Si c’est l’apprenti qui est à l’origine de la rupture du contrat d’apprentissage, il doit en informer son employeur dans un délai de 5 jours calendaires, après avoir saisi le médiateur. Une fois l’employeur informé, l’apprenti doit respecter un préavis d’une durée minimum de 7 jours calendaires.

Le contrat de travail

CDI, CDD, contrat d’apprentissage, contrat saisonnier… Tout ce que vous devez savoir sur le contrat de travail.

Agissez en toute sécurité avec Gérer le personnel ACTIV.

WIKI MEA MARKETING LGA realistic 2022

Questions / Réponses liées

Définitions liées

  • Aides à l'emploi

    Les aides à l’emploi concernent les dispositifs de financement partiel mis en place par l’État ou les organismes sociaux et v...

  • Formation en alternance

    La formation en alternance est un système de formation dans lequel des périodes de formation théorique, dispensée au sein d’é...

  • Opérateur de compétences (OPCO)

    Les opérateurs de compétences remplacent les OPCA et sont des organismes paritaires agréés ayant pour mission :

    • d'assurer le
    • ...
  • France compétences

    France compétences est une institution nationale publique dotée de la personnalité morale et de l'autonomie financière. Elle ...

Dans la même thématique

REC Abrooke cagle U Ya Bq DP6 Jo Y unsplash
Types de contrats de travail

Travail saisonnier : les informations utiles

Il est possible pour un employeur de conclure un contrat de travail saisonnier avec un salarié sous certaines conditions.

Temps de lecture : 5 min

Joel muniz Sdj Kh S Mo QDU unsplash
Types de contrats de travail

CDI Intermittent : de la conclusion à la rupture

Le CDI intermittent, aussi appelé CDII ou CD2I, est un contrat de travail conclu dans certains secteurs qui connaissent des variations importantes d’activité. I...

Temps de lecture : 3 min

Jeswin thomas Ij Ymt Mog Tl E unsplash
Types de contrats de travail

Contrat de professionnalisation : tout ce qu'il faut connaître

Le contrat de professionnalisation est un contrat en alternance permettant à un salarié de préparer, dans le cadre de la formation continue, une qualification p...

Temps de lecture : 6 min

I Stock 1296388751
Types de contrats de travail

Embaucher un intérimaire : comment faire ?

Embaucher un intérimaire peut apparaître comme une solution pour combler un besoin de recrutement temporaire pour une mission définie. Le recrutement en contrat...

Temps de lecture : 6 min

Josue isai ramos figueroa Pj4je7 Ojr ME unsplash
Types de contrats de travail

Embaucher en contrat de chantier ou d'opération : comment faire ?

Le contrat de chantier ou d’opération est un contrat conclu pour une durée indéterminée. La date exacte de fin du contrat n’est pas connue au moment de la signa...

Temps de lecture : 3 min