Quel type de contenu souhaitez-vous chercher ?

Définition de abus de confiance

L’abus de confiance est défini à l’article 314-1 du Code pénal comme étant le fait par une personne de détourner, au préjudice, d’autrui des fonds, des valeurs ou un bien quelconque qui lui ont été remis et qu’elle a acceptés à charge de les rendre, de les représenter ou d’en faire un usage déterminé.

L’abus de confiance est un délit. Il suppose la réalisation d’un élément matériel et d’un élément intentionnel.

Pour qu'il y ait abus de confiance il faut qu'il y ait eu :

  • un accord écrit ou verbal, entre la victime et l'auteur de l'abus de confiance ;
  • que le bien ait été détourné (utilisé de façon autre que ce qui avait été convenu), dissipé (donné, vendu) ou qu'il n'ait pas été rendu dans les délais prévus.

Il faut également que l'auteur présumé de l'abus de confiance ait agi en toute connaissance de cause (en sachant que la victime ne lui avait pas donné ce bien).

Pour être sanctionné, l’abus de confiance doit avoir causé un préjudice au propriétaire, détenteur, concepteur de la chose détournée.

Ce préjudice peut être moral ou matériel, éventuel ou effectif.

L’abus de confiance est sanctionné, pour les personnes physiques, par 5 ans d’emprisonnement et 375 000 € d’amende. Ces peines sont portées à 7 ans d’emprisonnement et 750 000 € d’amende lorsque l'infraction est commise en bande organisée.
La tentative des infractions est punie des mêmes peines.
Par ailleurs, les peines de 7 ans d’emprisonnement et 750 000 € d’amende sont également encoures lorsque l’abus de confiance est réalisé :

  • par une personne qui fait appel au public afin d'obtenir la remise de fonds ou de valeurs soit pour son propre compte, soit comme dirigeant ou préposé de droit ou de fait d'une entreprise industrielle ou commerciale ;
  • par toute autre personne qui, de manière habituelle, se livre ou prête son concours, même à titre accessoire, à des opérations portant sur les biens des tiers pour le compte desquels elle recouvre des fonds ou des valeurs ;
  • au préjudice d'une association qui fait appel au public en vue de la collecte de fonds à des fins d'entraide humanitaire ou sociale ;
  • au préjudice d'une personne dont la particulière vulnérabilité, due à son âge, à une maladie, à une infirmité, à une déficience physique ou psychique ou à un état de grossesse, est apparente ou connue de son auteur.

Les peines sont portées à dix ans d'emprisonnement et à 1 500 000 euros d'amende lorsque l'abus de confiance est réalisé par un mandataire de justice ou par un officier public ou ministériel soit dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de ses fonctions, soit en raison de sa qualité.

Pour les personnes morales, une ou plusieurs peines prévues par l’article 131-39 du Code pénal peuvent être encourues, notamment :

  • la dissolution, lorsque la personne morale a été créée ou, lorsqu'il s'agit d'un crime ou d'un délit puni en ce qui concerne les personnes physiques d'une peine d'emprisonnement supérieure ou égale à trois ans, détournée de son objet pour commettre les faits incriminés ;
  • l'interdiction, à titre définitif ou pour une durée de cinq ans au plus, d'exercer directement ou indirectement une ou plusieurs activités professionnelles ou sociales ;
  • le placement, pour une durée de cinq ans au plus, sous surveillance judiciaire ;
  • la fermeture définitive ou pour une durée de cinq ans au plus des établissements ou de l'un ou de plusieurs des établissements de l'entreprise ayant servi à commettre les faits incriminés ;
  • l'exclusion des marchés publics à titre définitif ou pour une durée de cinq ans au plus ;
  • etc.

Définitions connexes

Pouvoir disciplinaire de l'employeur

Abandon de poste

L’abandon de poste correspond :

  • soit au départ du salarié de son poste de travail ;
  • soit à une absence injustifiée de plusieurs jours ;
  • soit à un départ …
Pouvoir disciplinaire de l'employeur

Absence injustifiée

L’absence injustifiée est, comme son nom l’indique, une absence qui n’a pas été autorisée au préalable, et qui n’a pas été justifiée a posteriori par un motif …

Pouvoir disciplinaire de l'employeur

Absences répétées

La répétition des absences peut entraîner d’importantes perturbations dans l’entreprise.

Deux conditions cumulatives sont nécessaires pour pouvoir licencier …

Pouvoir disciplinaire de l'employeur

Assistance de l’employeur

L’assistance de l’employeur consiste pour ce dernier à se faire assister dans certaines situations et par certaines personnes. Par exemple, lors d’un …

Pouvoir disciplinaire de l'employeur

Assistance du salarié

L’assistance du salarié consiste pour ce dernier à se faire assister dans certaines situations et par certaines personnes. Par exemple, lors d’un entretien …

Pouvoir disciplinaire de l'employeur

Avertissement

La notion d’avertissement relève du droit disciplinaire accordé à l’employeur. En cas de faute ou de comportement fautif d’un salarié, dûment attesté et …

Définitions populaires

Santé et sécurité

Qualité de vie et des conditions de travail (QVCT)

La notion de qualité de vie au travail (QVT) correspond à un sentiment de bien-être au travail perçu collectivement et individuellement qui englobe …

Embauche et contrat de travail

Agent de maîtrise

Un agent de maîtrise est un salarié faisant partie d’une catégorie de personnel de production dotée de responsabilités d’encadrement du personnel ouvrier au …

Embauche et contrat de travail

Accroissement temporaire d'activité

L’accroissement temporaire d’activité est l’un des motifs de recours au travail temporaire (CDD et intérim), qui renvoie concrètement à l’une des situations …

Absences, congés, maladies et accidents

Absence non rémunérée

Qu’elle soit autorisée ou pas, en principe, une absence ne doit donner lieu à rémunération que si elle correspond à un motif prévu par la loi ou la convention …

Salaire, primes et indemnités

Accessoires de salaire

Les accessoires de salaire désignent les différentes primes, avantages en nature, frais professionnels et indemnités versées par l’employeur en sus des …

Divers

Tiers ou tierce personne

Le tiers ou la tierce personne est par rapport à une relation duale comme celle liant le salarié et l’employeur par exemple, ce terme désigne toute personne …

Conditions particulières de travail

Salarié

Le salarié se définit comme une personne physique liée à un employeur par la conclusion d’un contrat de travail et par une relation de subordination …

Salaire, primes et indemnités

Rappel de salaire

Le rappel de salaire correspond aux éléments de salaire intégrés à des bulletins de paie postérieurs à la période de travail correspondante. Après application …

Salaire, primes et indemnités

Prime d'assiduité

La prime d’assiduité a pour objet de récompenser la stabilité des salariés dans l’entreprise, et de les inciter à ne pas s’absenter. Elle n’est pas la …

Embauche et contrat de travail

Employés, techniciens et agents de maîtrise (ETAM)

Les employés, techniciens et agents de maîtrise (ETAM) sont des catégories de salariés dont le statut est équivalent à celui des ouvriers ou à un niveau …

Glossaire par lettre
Glossaire par catégorie
Top 5 des téléchargements en droit du travail