Quel type de contenu souhaitez-vous chercher ?

Définition de compte personnel de formation (cpf)

Le compte personnel de formation (cpf) s’est substitué au DIF. Il est intégré dans le compte personnel d’activité (CPA).

Le CPF est :

  • ouvert à toute personne âgée d’au moins 16 ans, en emploi ou en recherche d’emploi, accompagnée dans un projet d’orientation et d’insertion professionnelles ou accueillie dans un établissement ou service d’aide par le travail, ainsi que, par dérogation, au jeune dès l’âge de 15 ans qui signe un contrat d’apprentissage en ayant effectué la scolarité du 1er cycle de l’enseignement secondaire, à toute personne occupant un emploi y compris lorsqu'elle est titulaire d'un contrat de travail de droit français et qu'elle exerce son activité à l'étranger ;
  • fermé lorsque la personne fera valoir ses droits à la retraite.

Le CPF alimenté en euros permet à son titulaire, salarié ou demandeur d’emploi, de suivre, à son initiative, une formation, étant entendu que les heures de formation inscrites sur le compte demeurent acquises en cas de changement de situation professionnelle ou de perte d’emploi.

Le CPF du salarié ayant effectué une durée de travail :

  • supérieure ou égale à la moitié de la durée légale ou conventionnelle du travail sur l'ensemble de l'année est alimenté à hauteur de 500 euros au titre de cette année, dans la limite d'un plafond total de 5000 euros ;
  • inférieure à la moitié de la durée légale ou conventionnelle du travail sur l'ensemble de l'année est alimenté au titre de cette année, dans la limite du plafond, à due proportion de la durée de travail effectuée.

Pour les salariés dont la durée de travail à temps plein :

  • est fixée en application d'un accord d'entreprise ou de branche, le nombre d'heures de travail de référence pour le calcul de l'alimentation du CPF est égal à la durée conventionnelle de travail ;
  • n'est pas fixée en application d'un accord d'entreprise ou de branche, le nombre d'heures de travail de référence pour le calcul de l'alimentation du CPF est égal à 1607 heures.

Pour les salariés dont la durée de travail est décomptée en jours dans le cadre d'une convention de forfait annuel en jours, le nombre de jours de travail de référence pour le calcul de l'alimentation du CPF est égal au nombre de jours compris dans le forfait tel que fixé par l'accord collectif instaurant le forfait annuel, dans la limite de 218 jours.

Pour les salariés dont la rémunération n'est pas établie en fonction d'un horaire de travail, le montant de référence pour le calcul de l'alimentation du CPF est fixé à 2080 fois le montant du SMIC.

Un accord collectif d'entreprise, de groupe ou, à défaut, un accord de branche peut prévoir des modalités d'alimentation plus favorables.

Dans les entreprises d'au moins 50 salariés, lorsque le salarié n'aura pas bénéficié des entretiens professionnels et d'au moins une des trois mesures parmi l’action de formation, la certification ou la validation des acquis de l’expérience et une progression salariale ou professionnelle, l’entreprise verse 3000 euros.

Le CPF ne peut être mobilisé que par son titulaire.

Les formations éligibles au CPF sont :

  • les formations sanctionnées par les certifications professionnelles enregistrées au répertoire national ; par les attestations de validation de blocs de compétences ; par les certifications et habilitations enregistrées dans le répertoire spécifique comprenant notamment la certification relative au socle de connaissances et de compétences professionnelles ;
  • les formations visant à l’accompagnement à la validation des acquis de l’expérience ;
  • les formations concourant à l’accès à la qualification des personnes à la recherche d’un emploi, et financées par les régions, Pôle emploi ou l’AGEFIPH ;
  • les formations certifiantes ou qualifiantes ;
  • les formations permettant de réaliser un bilan de compétences ;
  • les formations dispensées aux créateurs ou repreneurs d’entreprises ;
  • les formations destinées à permettre aux bénévoles et aux volontaires en service civique d’acquérir les compétences nécessaires à l’exercice de leurs missions ;
  • la préparation de l'épreuve théorique du Code de la route et de l'épreuve pratique du permis de conduire des véhicules du groupe léger et du groupe lourd.

Les conditions d'éligibilité au CPF des actions de formation dispensées aux créateurs ou repreneurs d'entreprise qui ont pour objet de réaliser leur projet de création ou de reprise d'entreprise et de pérenniser l'activité de celle-ci ont été précisées. Elles portent sur l'acquisition de compétences transversales exclusivement liées à la direction de l'entreprise, à l'exclusion des compétences techniques liées à l'exercice d'un métier.

Lorsque la formation est financée dans le cadre du CPF :

  • l’accord de l’employeur n’est pas nécessaire quand la formation est suivie, pour sa totalité, en dehors du temps de travail ;
  • une autorisation d’absence de l’employeur est nécessaire quand la formation est suivie en tout ou partie, pendant le temps de travail.

La demande du salarié doit intervenir au minimum :

  • 60 jours avant le début d’une formation d’une durée inférieure à 6 mois et ;
  • et au minimum 120 jours pour une formation d’une durée de 6 mois ou plus.

Il est à noter que le CPF peut être utilisé pour une formation à l’étranger.

Le CSE doit être informé sur la mise en œuvre du CPF.

Chaque titulaire a connaissance des droits inscrits sur son compte via un service dématérialisé gratuit géré par la Caisse des dépôts et des consignations. Ce service précise les formations éligibles au CPF et assure la prise en charge des actions de formation.

Sur le site moncompteformation.gouv.fr, le titulaire d’un compte peut consulter et évaluer les différentes formations. Une fois la formation choisie, l’organisme de formation dispose de 2 jours ouvrés pour répondre.

Dans une réponse ministérielle du 25 mai 2021, le ministre du Travail indique qu’il est impossible de céder à un tiers, notamment à un membre de sa famille, une partie ou l'ensemble des crédits non utilisés du CPF avant un départ à la retraite.

Les formations aux métiers stratégiques du numérique peuvent bénéficier d’un abondement de droits complémentaires si les salariés mobilisent leur CPF (créateur et administrateur de site Internet, technicien d’assistance en informatique). La prise en charge peut être de 100 % du reste à payer, mais attention cette aide est plafonnée à 1000 euros par dossier (Plan France Relance).

Définitions connexes

Formation professionnelle

CIF

Congé individuel de formation

Formation professionnelle

Commission professionnelle consultative

Une commission professionnelle consultative est chargée d'examiner les projets de création, de révision ou de suppression de diplômes et titres à finalité...

Formation professionnelle

Compte personnel d'activité (CPA)

Le CPA est ouvert à toute personne active âgée d’au moins 16 ans occupant un emploi ou en recherchant un, jusqu’au décès du titulaire.

Il permet d’acquérir...

Formation professionnelle

Compte personnel de formation de transition professionnelle

Le CPF de transition professionnelle qui remplace depuis le 1er janvier 2019 le congé individuel de formation (CIF) constitue une utilisation particulière du...

Formation professionnelle

Congé de conversion

Le « congé de conversion » permet au salarié dont le licenciement économique est envisagé de bénéficier, s’il le souhaite et si les conditions sont réunies,...

Formation professionnelle

Conseil en évolution professionnelle (CEP)

Le conseil en évolution professionnelle a pour objectif de favoriser l'évolution et la sécurisation du parcours professionnel du salarié qui peut en bénéficier...

Définitions populaires

Absences, congés, maladies et accidents

Absence non rémunérée

Qu’elle soit autorisée ou pas, en principe, une absence ne doit donner lieu à rémunération que si elle correspond à un motif prévu par la loi ou la convention...

Embauche et contrat de travail

Agent de maîtrise

Un agent de maîtrise est un salarié faisant partie d’une catégorie de personnel de production dotée de responsabilités d’encadrement du personnel ouvrier au...

Divers

Tiers ou tierce personne

Le tiers ou la tierce personne est par rapport à une relation duale comme celle liant le salarié et l’employeur par exemple, ce terme désigne toute personne...

Conditions particulières de travail

Salarié

Le salarié se définit comme une personne physique liée à un employeur par la conclusion d’un contrat de travail et par une relation de subordination...

Salaire, primes et indemnités

Prime d'assiduité

La prime d’assiduité a pour objet de récompenser la stabilité des salariés dans l’entreprise, et de les inciter à ne pas s’absenter. Elle n’est pas la...

Santé et sécurité

Qualité de vie au travail (QVT)

La notion de qualité de vie au travail (QVT) correspond à un sentiment de bien-être au travail perçu collectivement et individuellement qui englobe l’ambiance,...

Salaire, primes et indemnités

Rappel de salaire

Le rappel de salaire correspond aux éléments de salaire intégrés à des bulletins de paie postérieurs à la période de travail correspondante. Après application...

Evolution de l'entreprise

Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC)

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) sont définies comme « les outils issus des nouvelles technologies de l’information et...

Embauche et contrat de travail

Employés, techniciens et agents de maîtrise (ETAM)

Les employés, techniciens et agents de maîtrise (ETAM) sont des catégories de salariés dont le statut est équivalent à celui des ouvriers ou à un niveau...