Quel type de contenu souhaitez-vous chercher ?

Définition de congé de présence parentale

Le congé de présence parentale est le congé dont peut bénéficier tout parent qui a un enfant à charge effective et permanente, âgé de moins de 16 ans, ou entre 16 et 20 ans sous réserve qu’il ne perçoive pas une rémunération supérieure à 55 % du SMIC, victime d’une maladie, d’un accident ou d’un handicap grave nécessitant des soins contraignants ou une présence soutenue. Ce congé est assorti d’une allocation journalière de présence parentale (AJPP) pour la personne qui interrompt ou réduit son activité professionnelle.

Une somme d’allocations journalières est versée qui représente le nombre de jours d’absence pris au cours de chaque mois avec une limitation de 22 jours. Le montant de l’allocation journalière par jour est fixé à 58,59 euros et 29,30 euros par demi-journée. Afin de renforcer l’attractivité de ce congé, il a donc été décidé que l’allocation journalière va être revalorisée chaque année en référence au SMIC rapporté à une valeur journalière et net des prélèvements sociaux obligatoires.

Le nombre de jours de congé au titre du congé est au maximum de 310 jours ouvrés. Aucun de ces jours ne peut être fractionné. Ces jours de congé doivent être pris dans les 3 ans maximum. Le salarié informe l'employeur de sa volonté de bénéficier du congé au moins 15 jours avant le début du congé. À l'issue du congé, il retrouve son précédent emploi ou un emploi similaire assorti d'une rémunération au moins équivalente.

Le congé peut être renouvelé une fois (soit au total 620 jours) quand le plafond de 310 jours est atteint, au titre de la même maladie, du même handicap ou du fait de l'accident dont l'enfant a été victime, et ce, avant la fin du terme initialement fixé (donc avant la fin de la 3e année). Pour en bénéficier, un nouveau certificat doit être établi par le médecin qui suit l’enfant afin d’attester le caractère indispensable de la présence soutenue au regard du traitement de la pathologie ou du besoin d’accompagnement de l’enfant. Ce certificat doit aussi être confirmé par un accord explicite du service du contrôle médical de la CPAM, de façon à éviter l’automaticité du renouvellement. L’accord doit être donné dans les 2 mois civils suivant la réception de la demande d’allocation journalière, tandis que le silence vaut avis défavorable. La CAF doit notifier au salarié l’avis favorable du service du contrôle médical dès qu’elle en a connaissance, et le salarié l’adresse à l’employeur, avec le certificat médical, au moins 15 jours avant le renouvellement du congé.

La CAF doit aussi donner son accord à la demande d’AJPP. Son silence pendant 3 mois civils suivant la réception de la demande vaut décision de rejet de la demande.

Le congé peut être renouvelé lorsque la gravité de la pathologie de l'enfant nécessite toujours une présence soutenue et des soins contraignants. La durée initiale était définie par rapport à la durée prévisible du traitement indiquée dans le certificat médical établi tous les 6 mois. Depuis le 26 avril 2020, il doit préciser la durée prévisible du traitement comprise entre 6 mois et 1 an. Au-delà de 1 an, un nouvel examen est effectué.

Sa durée est prise en compte en totalité pour la détermination des droits que le salarié tient de son ancienneté dans l'entreprise.

Le fractionnement du congé pourra être pris en demi-journée ou sous la forme d'un temps partiel.

Dans ce cas, le montant mensuel de l'allocation journalière de présence parentale versée est calculé sur la base du nombre de journées ou demi-journées non travaillées correspondant au titre de 1 mois civil.

L’allocation journalière est versée pour chaque journée ou demi-journée passée auprès de l’enfant (dans la limite de 22 jours par mois). L'AJPP peut être accordée sur une période de 3 ans.

Définitions connexes

Absences, congés, maladies et accidents

Congé de maternité

Le congé de maternité se décompose en deux parties : un précédant l’accouchement (congé prénatal) et un suivant l’accouchement (congé postnatal). Le point de...

Absences, congés, maladies et accidents

Congé d'enseignement ou de recherche

Le congé d’enseignement ou de recherche peut être sollicité par un salarié qui souhaite dispenser à temps plein ou à temps partiel un enseignement...

Absences, congés, maladies et accidents

Congé de paternité et d'accueil de l'enfant

Peuvent en bénéficier, après la naissance de l’enfant, le père salarié ainsi que, le cas échéant, le conjoint salarié de la mère ou la personne salariée liée à...

Absences, congés, maladies et accidents

Congé de proche aidant

Le congé de proche aidant n’exige pas un lien de parenté. Il faut que des liens étroits et stables existent.

C’est un congé non rémunéré permettant au salarié...

Absences, congés, maladies et accidents

Congé de reclassement

Dans les entreprises ou établissements occupant au moins mille salariés, et dans celles soumises à la législation sur les comités de groupe ou les comités...

Absences, congés, maladies et accidents

Congé de représentation

Lorsqu'un salarié est désigné représentant d'une association, l'employeur lui accorde le temps nécessaire pour participer aux réunions de cette instance.

Si le...

Définitions populaires

Embauche et contrat de travail

Agent de maîtrise

Un agent de maîtrise est un salarié faisant partie d’une catégorie de personnel de production dotée de responsabilités d’encadrement du personnel ouvrier au...

Absences, congés, maladies et accidents

Absence non rémunérée

Qu’elle soit autorisée ou pas, en principe, une absence ne doit donner lieu à rémunération que si elle correspond à un motif prévu par la loi ou la convention...

Divers

Tiers ou tierce personne

Le tiers ou la tierce personne est par rapport à une relation duale comme celle liant le salarié et l’employeur par exemple, ce terme désigne toute personne...

Conditions particulières de travail

Salarié

Le salarié se définit comme une personne physique liée à un employeur par la conclusion d’un contrat de travail et par une relation de subordination...

Salaire, primes et indemnités

Rappel de salaire

Le rappel de salaire correspond aux éléments de salaire intégrés à des bulletins de paie postérieurs à la période de travail correspondante. Après application...

Santé et sécurité

Qualité de vie au travail (QVT)

La notion de qualité de vie au travail (QVT) correspond à un sentiment de bien-être au travail perçu collectivement et individuellement qui englobe l’ambiance,...

Salaire, primes et indemnités

Prime d'assiduité

La prime d’assiduité a pour objet de récompenser la stabilité des salariés dans l’entreprise, et de les inciter à ne pas s’absenter. Elle n’est pas la...

Evolution de l'entreprise

Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC)

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) sont définies comme « les outils issus des nouvelles technologies de l’information et...

Embauche et contrat de travail

Employés, techniciens et agents de maîtrise (ETAM)

Les employés, techniciens et agents de maîtrise (ETAM) sont des catégories de salariés dont le statut est équivalent à celui des ouvriers ou à un niveau...