Quel type de contenu souhaitez-vous chercher ?

Définition de congés payés

Tout salarié bénéficie de 2,5 jours ouvrables par mois de travail effectif, soit 30 jours ouvrables par an. Toutefois, certains salariés peuvent se voir appliquer un régime plus favorable résultant de dispositions conventionnelles ou d’usages.

L’ouverture du droit intervient dès le premier jour de travail, et le salarié peut prendre des congés payés dès son embauche, dans le respect des règles légales en matière de prise des congés, d’ordre des départs et de fractionnement du congé.

L’année de référence est la période pendant laquelle le salarié doit avoir accompli un temps minimum de travail pour avoir droit aux congés.

Les congés sont pris dans une période qui comprend dans tous les cas la période du 1er mai au 31 octobre de chaque année.

L’employeur a l’initiative de mettre en œuvre les congés en fixant la période et l’ordre des départs.

Une fois que l’ordre et la date des départs ont été fixés, l’employeur et le salarié doivent respecter ces dates.

Les conjoints et les partenaires liés par un pacs travaillant dans une même entreprise ont droit à un congé simultané.

La période de prise des congés est portée par l'employeur à la connaissance des salariés au moins 2 mois avant l'ouverture de cette période et l’ordre des départs est communiqué, par tout moyen, à chaque salarié 1 mois avant son départ. À défaut d’accord ou de convention, l’employeur les définit après avis du comité social et économique.

Les congés peuvent être fractionnés lorsque le congé principal est d'une durée supérieure à 12 jours ouvrables avec l’accord du salarié sauf pendant la période de fermeture de l’entreprise.

Le salarié a droit à une indemnité égale au 1/10 de la rémunération brute totale perçue au cours de la période de référence.

Sont prises en compte certaines périodes d’absence pour la détermination du nombre de jours acquis. Sont notamment assimilées à du temps de travail effectif et prises en compte les périodes suivantes :

  • le congé de maternité, de paternité et d'accueil de l'enfant et d'adoption ;
  • les contreparties obligatoires sous forme de repos ;
  • les périodes de suspension du contrat en cas d’accident du travail ou de maladie professionnelle, dans la limite d’une durée ininterrompue de 1 an ;
  • les périodes pendant lesquelles un salarié se trouve maintenu ou rappelé au service national à un titre quelconque.

Un accord d'entreprise ou d'établissement ou, à défaut, une convention ou un accord de branche peut prévoir des modalités (ordre de départ, départ, fractionnement, etc.).

Définitions connexes

Absences, congés, maladies et accidents

Congé sabbatique

Le congé sabbatique est la faculté donnée à un salarié disposant d’une ancienneté dans l'entreprise ou le groupe de 36 mois au moins, consécutifs ou non, ainsi...

Absences, congés, maladies et accidents

Congé sans solde

Le congé sans solde est un congé pris par le salarié, à son initiative et pour convenances personnelles, en dehors de ses droits à congés payés.

Le congé sans...

Absences, congés, maladies et accidents

Congés de maternité (congé parental)

  1. Dans le cadre de la maternité des salariées, ce congé est ouvert aux femmes enceintes dans une période qui s’étend entre les dernières semaines de grossesse...
Absences, congés, maladies et accidents

Congés spéciaux

Les congés spéciaux sont des congés permettant au salarié d’exercer une activité de son choix, de réaliser un projet personnel ou de suivre une formation.

Absences, congés, maladies et accidents

Consolidation

Le terme de « consolidation » est employé dans le cadre d’une maladie ou d’un accident du travail ; il désigne soit la guérison du salarié, soit son accession...

Absences, congés, maladies et accidents

Déclaration d’accident du travail

L’employeur a pour obligation de faire une déclaration à la CPAM compétente pour tout accident du travail (AT) dont est victime l’un de ses salariés.

Il doit...

Définitions populaires

Embauche et contrat de travail

Agent de maîtrise

Un agent de maîtrise est un salarié faisant partie d’une catégorie de personnel de production dotée de responsabilités d’encadrement du personnel ouvrier au...

Absences, congés, maladies et accidents

Absence non rémunérée

Qu’elle soit autorisée ou pas, en principe, une absence ne doit donner lieu à rémunération que si elle correspond à un motif prévu par la loi ou la convention...

Divers

Tiers ou tierce personne

Le tiers ou la tierce personne est par rapport à une relation duale comme celle liant le salarié et l’employeur par exemple, ce terme désigne toute personne...

Conditions particulières de travail

Salarié

Le salarié se définit comme une personne physique liée à un employeur par la conclusion d’un contrat de travail et par une relation de subordination...

Salaire, primes et indemnités

Prime d'assiduité

La prime d’assiduité a pour objet de récompenser la stabilité des salariés dans l’entreprise, et de les inciter à ne pas s’absenter. Elle n’est pas la...

Salaire, primes et indemnités

Rappel de salaire

Le rappel de salaire correspond aux éléments de salaire intégrés à des bulletins de paie postérieurs à la période de travail correspondante. Après application...

Santé et sécurité

Qualité de vie au travail (QVT)

La notion de qualité de vie au travail (QVT) correspond à un sentiment de bien-être au travail perçu collectivement et individuellement qui englobe l’ambiance,...

Evolution de l'entreprise

Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC)

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) sont définies comme « les outils issus des nouvelles technologies de l’information et...

Embauche et contrat de travail

Employés, techniciens et agents de maîtrise (ETAM)

Les employés, techniciens et agents de maîtrise (ETAM) sont des catégories de salariés dont le statut est équivalent à celui des ouvriers ou à un niveau...