Quel type de contenu souhaitez-vous chercher ?

Définition de rupture conventionnelle individuelle

La rupture conventionnelle individuelle résulte d’une convention signée par les parties au contrat. Elle ne peut pas être imposée par l’une ou l’autre des parties. La signature de cette convention se fera à la suite d’un ou de plusieurs entretiens, au cours desquels le salarié et l’employeur peuvent se faire assister.

Le contenu de la convention peut comporter les motifs de la rupture du contrat de travail. Cette convention doit :

  • mentionner le montant de l’indemnité de rupture conventionnelle, qui ne peut pas être inférieur à celui de l’indemnité légale de licenciement ou l’indemnité conventionnelle de licenciement éventuellement prévue (si elle est plus favorable) ;
  • fixer la date de rupture du contrat de travail, qui ne peut pas intervenir avant le lendemain du jour de l’homologation.

Les indemnités versées à l'occasion d'une rupture conventionnelle sont assujetties au forfait social de 20 % pour leur part exclue de l’assiette de la contribution sociale généralisée (CSG).

La rupture conventionnelle individuelle n’est soumise à aucun préavis de départ, la fin du contrat pouvant être fixée dès le lendemain du jour de l’homologation.

À compter de la date de la signature de la convention, chacune des parties a 15 jours calendaires pour exercer son droit de rétractation par tout moyen attestant de sa date de réception (courrier recommandé avec accusé de réception ou remis en main propre contre décharge dûment datée).

À l’issue du délai, une demande d’homologation doit être adressée à la DREETS du lieu où est établi l’employeur, avec un exemplaire de la convention. Sans réponse de l’Administration passé ce délai, la convention est considérée comme étant homologuée.

Du fait des délais de procédure (15 jours calendaires de délai de rétractation et 15 jours ouvrables au maximum pour l’homologation), il faut donc prévoir un délai d’au moins 1 mois entre la date de la convention et la date de la rupture.

Pour l’instant, l’employeur doit adresser ses demandes d’homologation à la DREETS par voie postale ou par le biais du téléservice dédié, mais, depuis le 1er avril 2022, il doit les déposer sur TéléRC. Si l’employeur ou le salarié indique ne pas être en mesure d’utiliser ce téléservice, il leur est possible de déposer le formulaire directement auprès de la DREETS. Attention, les salariés protégés sont exclus, car la rupture conventionnelle du contrat d’un salarié protégé n’est pas soumise à une homologation de la DREETS, mais à une autorisation de l’inspection du travail. La demande (par le biais d’un formulaire spécifique) doit lui être adressée par voie électronique sur un téléservice dédié ou par lettre recommandée avec accusé de réception, en deux exemplaires.

Les salariés protégés peuvent en bénéficier. Par contre les salariés en CDD ou en intérim n’ont pas droit au dispositif.

Définitions connexes

Rupture du contrat de travail

Reçu pour solde de tout compte

Un reçu pour solde de tout compte doit être établi par l’employeur et signé par le salarié.

Il s’agit d’une « quittance » par laquelle le salarié reconnaît …

Rupture du contrat de travail

Résiliation judiciaire

La résiliation judiciaire est une décision par laquelle le juge, saisi d’un manquement grave dans l’exécution du contrat, prononce la rupture dudit contrat. …

Rupture du contrat de travail

Rupture anticipée

La rupture anticipée est la possibilité de rompre notamment un contrat de travail à durée déterminée (CDD), un contrat d’apprentissage ou un contrat d’intérim …

Rupture du contrat de travail

Rupture conventionnelle collective

Un accord collectif peut déterminer le contenu d’une rupture conventionnelle collective.

Il s’agit d’une rupture d’un commun accord du contrat de travail, qui …

Rupture du contrat de travail

Rupture du contrat

Cessation du contrat de travail consécutive à la décision unilatérale de l’employeur (licenciement) ou du salarié (démission). Le départ en retraite ou la …

Rupture du contrat de travail

Transaction

La transaction est une convention passée entre l’employeur et un salarié ayant quitté l’entreprise, conformément à des dispositions légales particulières. …

Définitions populaires

Santé et sécurité

Qualité de vie et des conditions de travail (QVCT)

La notion de qualité de vie au travail (QVT) correspond à un sentiment de bien-être au travail perçu collectivement et individuellement qui englobe …

Absences, congés, maladies et accidents

Absence non rémunérée

Qu’elle soit autorisée ou pas, en principe, une absence ne doit donner lieu à rémunération que si elle correspond à un motif prévu par la loi ou la convention …

Embauche et contrat de travail

Agent de maîtrise

Un agent de maîtrise est un salarié faisant partie d’une catégorie de personnel de production dotée de responsabilités d’encadrement du personnel ouvrier au …

Salaire, primes et indemnités

Accessoires de salaire

Les accessoires de salaire désignent les différentes primes, avantages en nature, frais professionnels et indemnités versées par l’employeur en sus des …

Embauche et contrat de travail

Accroissement temporaire d'activité

L’accroissement temporaire d’activité est l’un des motifs de recours au travail temporaire (CDD et intérim), qui renvoie concrètement à l’une des situations …

Divers

Tiers ou tierce personne

Le tiers ou la tierce personne est par rapport à une relation duale comme celle liant le salarié et l’employeur par exemple, ce terme désigne toute personne …

Conditions particulières de travail

Salarié

Le salarié se définit comme une personne physique liée à un employeur par la conclusion d’un contrat de travail et par une relation de subordination …

Salaire, primes et indemnités

Rappel de salaire

Le rappel de salaire correspond aux éléments de salaire intégrés à des bulletins de paie postérieurs à la période de travail correspondante. Après application …

Salaire, primes et indemnités

Prime d'assiduité

La prime d’assiduité a pour objet de récompenser la stabilité des salariés dans l’entreprise, et de les inciter à ne pas s’absenter. Elle n’est pas la …

Embauche et contrat de travail

Employés, techniciens et agents de maîtrise (ETAM)

Les employés, techniciens et agents de maîtrise (ETAM) sont des catégories de salariés dont le statut est équivalent à celui des ouvriers ou à un niveau …

Glossaire par lettre
Glossaire par catégorie
Top 5 des téléchargements en droit du travail