Quel type de contenu souhaitez-vous chercher ?

Définition de travail à temps partiel

Le salarié à temps partiel est un salarié dont l’horaire de travail est inférieur à la durée légale hebdomadaire du travail ou, si elle est inférieure, à la durée applicable par accord de branche ou d’entreprise, ou à la durée applicable dans l’établissement.

Travaille également à temps partiel le salarié qui accomplit un horaire inférieur à la durée mensuelle ou à la durée annuelle résultant de la loi, ou d’accords collectifs s’ils prévoient des durées inférieures.

La durée du travail à temps partiel doit être d’au minimum 24 heures par semaine ou son équivalent sur le mois, sauf dérogation.

Des dérogations existent :

  • pour les contrats d’intérim d’une durée maximale de 7 jours, conclus pour le remplacement d’un salarié absent ;
  • par demande écrite et motivée, pour contraintes personnelles ou pour cumuler plusieurs activités pour un total d’au moins 24 heures hebdomadaires ;
  • lorsqu’une convention ou un accord de branche étendu le prévoit, avec des garanties sur la régularité des horaires et sur la possibilité de cumuler plusieurs activités pour un total d’au moins 24 heures hebdomadaires ;
  • lorsqu’un étudiant de moins de 26 ans en fait la demande du fait de ses études ;
  • lorsque l’embauche est réalisée par une entreprise d’intérim, ou une association intermédiaire dans le cadre d’un processus d’insertion l’imposant ;
  • lorsqu’un salarié handicapé en fait la demande à son employeur à titre de dérogation individuelle.

La loi relative au renforcement de l'inclusion dans l'emploi par l'activité économique et à l'expérimentation « territoire zéro chômeur de longue durée » a ajouté une nouvelle exception à la durée minimale d’activité de 24 heures pour un temps partiel. Elle concerne les CDI à temps partiel conclus dans le cadre d’un cumul avec un contrat d’insertion. Dans ce cas, le CDI peut avoir une durée moindre, à condition d’atteindre, grâce au cumul avec le contrat d’insertion, une durée globale d'activité correspondant à un temps plein ou au moins égale à 24 heures par semaine.

Des heures complémentaires peuvent être effectuées dans la limite de 1/10 de la durée hebdomadaire ou mensuelle de travail prévue au contrat de travail. Elles donnent lieu à majoration de salaire.

Un salarié ayant fait jouer un cas dérogatoire peut demander une priorité pour retrouver un poste d’une durée d’au moins 24 heures hebdomadaires. L’employeur doit dans ce cas lui communiquer la liste des emplois disponibles équivalents à son poste ou relevant de sa catégorie professionnelle.

Les salariés à temps partiel qui souhaitent occuper ou reprendre un emploi à temps complet et inversement dans le même établissement ou, à défaut, dans la même entreprise ont priorité pour l’attribution d’un emploi correspondant à leur catégorie professionnelle ou d’un emploi équivalent.

La priorité joue donc dans les deux sens : pour augmenter, mais aussi pour réduire la durée du temps de travail.

Une convention ou un accord de branche étendu peuvent permettre à l’employeur de proposer à un salarié qui a fait jouer la priorité de passage à temps complet un poste présentant des caractéristiques différentes de celui qu’il occupe.

Le refus par un salarié d’effectuer un travail à temps partiel ne constitue ni une faute ni un motif de licenciement.

Attention, la durée minimale de travail (24 heures) n’est pas applicable au salarié qui a signé son contrat de travail à temps partiel avant le 1er juillet 2014.

Activité partielle

La fixation d’un plancher d’indemnité d’activité partielle au niveau du taux horaire du SMIC pour les intérimaires a été pérennisée au 1er janvier 2023. Lorsque le taux horaire de rémunération d'un de ces salariés est inférieur au taux horaire du SMIC, le taux horaire de l'indemnité d'activité partielle qui lui est versée est égal à son taux horaire de rémunération.

Définitions connexes

Conditions particulières de travail

Télétravail

Le télétravail désigne « toute forme d'organisation du travail dans laquelle un travail qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l'employeur …

Conditions particulières de travail

Température

La température de locaux annexes, tels que locaux de restauration, locaux de repos, locaux pour le personnel de permanence, locaux sanitaires et locaux de …

Conditions particulières de travail

Travail à domicile

Est considéré comme travailleur à domicile le salarié répondant aux conditions suivantes :

  • rémunération forfaitaire ;
  • exécution, pour le compte d’un ou …
Conditions particulières de travail

Travail de nuit

Tout travail effectué au cours d'une période d'au moins 9 heures consécutives comprenant l'intervalle entre minuit et 5 heures est considéré comme du travail …

Conditions particulières de travail

Travail dominical

Le principe veut que le repos hebdomadaire soit donné le dimanche.

Le Code du travail prévoit plusieurs exceptions au repos hebdomadaire accordé le dimanche :

Conditions particulières de travail

Travailleur indépendant/Travailleur non salarié

Le travailleur indépendant/travailleur non salarié sont des travailleurs indépendants ou non salariés les entrepreneurs individuels, les artisans, les …

Définitions populaires

Santé et sécurité

Qualité de vie et des conditions de travail (QVCT)

La notion de qualité de vie au travail (QVT) correspond à un sentiment de bien-être au travail perçu collectivement et individuellement qui englobe …

Embauche et contrat de travail

Accroissement temporaire d'activité

L’accroissement temporaire d’activité est l’un des motifs de recours au travail temporaire (CDD et intérim), qui renvoie concrètement à l’une des situations …

Salaire, primes et indemnités

Accessoires de salaire

Les accessoires de salaire désignent les différentes primes, avantages en nature, frais professionnels et indemnités versées par l’employeur en sus des …

Absences, congés, maladies et accidents

Absence non rémunérée

Qu’elle soit autorisée ou pas, en principe, une absence ne doit donner lieu à rémunération que si elle correspond à un motif prévu par la loi ou la convention …

Embauche et contrat de travail

Agent de maîtrise

Un agent de maîtrise est un salarié faisant partie d’une catégorie de personnel de production dotée de responsabilités d’encadrement du personnel ouvrier au …

Divers

Tiers ou tierce personne

Le tiers ou la tierce personne est par rapport à une relation duale comme celle liant le salarié et l’employeur par exemple, ce terme désigne toute personne …

Conditions particulières de travail

Salarié

Le salarié se définit comme une personne physique liée à un employeur par la conclusion d’un contrat de travail et par une relation de subordination …

Salaire, primes et indemnités

Rappel de salaire

Le rappel de salaire correspond aux éléments de salaire intégrés à des bulletins de paie postérieurs à la période de travail correspondante. Après application …

Salaire, primes et indemnités

Prime d'assiduité

La prime d’assiduité a pour objet de récompenser la stabilité des salariés dans l’entreprise, et de les inciter à ne pas s’absenter. Elle n’est pas la …

Embauche et contrat de travail

Employés, techniciens et agents de maîtrise (ETAM)

Les employés, techniciens et agents de maîtrise (ETAM) sont des catégories de salariés dont le statut est équivalent à celui des ouvriers ou à un niveau …