Quel type de contenu souhaitez-vous chercher ?

Règlement intérieur : comment l’élaborer ?

Temps de lecture : 4 min

Contenu proposé par les :

Moins de jargon, plus de solutions

Les Éditions Tissot facilitent l'application du droit du travail au quotidien dans les entreprises.

Le règlement intérieur est un document relevant du pouvoir de l’employeur, il édicte les règles à respecter dans l’entreprise.

Règlement intérieur : définition

Le règlement est un document rédigé par l’employeur, après avis du comité social et économique (CSE), s’il y en a un dans l’entreprise.

L’employeur rédige seul le règlement intérieur en y précisant les règles que les salariés doivent suivre dans son entreprise. Une fois mis en place, le règlement intérieur s’impose à tous les salariés, sans avoir à demander leur accord au préalable.

Il existe certaines limites au pouvoir de l’employeur dans l’établissement du règlement intérieur. En effet, certaines clauses ne peuvent pas apparaître dans le règlement intérieur comme les clauses discriminatoires ou encore celles qui sont contraires à la loi.

Le règlement intérieur est-il obligatoire ?

Le règlement intérieur n’est pas obligatoire dans toutes les entreprises. Seules les entreprises de 50 salariés ou plus, doivent obligatoirement mettre en place le règlement intérieur.

Notez le

Une entreprise de moins de 50 salariés peut décider de mettre en place un règlement intérieur même si elle n’y est pas obligée. Si tel est le cas, les salariés devront respecter les mesures qui y figurent.

Comment mettre en place le règlement intérieur ?

Pour mettre en place le règlement intérieur, le Code du travail prévoit que l’employeur doit consulter le CSE pour avis.

Si l’entreprise ne dispose pas de CSE, l’employeur n’a pas à recueillir l’avis d’autres instances, il peut mettre en place le règlement intérieur immédiatement.

Le CSE doit être consulté avant la mise en place du règlement intérieur dans l’entreprise.

Notez le

L’avis du CSE est simplement consultatif. Si le CSE donne un avis défavorable au règlement intérieur, l’employeur peut tout de même le mettre en place.

Une fois élaboré, et après avoir recueilli l’avis du CSE le cas échéant, l’employeur doit transmettre le règlement intérieur au greffe du Conseil de prud’hommes.

Ensuite, il doit être porté à la connaissance de tous les salariés, par tout moyen (affichage, diffusion sur l’intranet de l’entreprise, etc.).

Un exemplaire doit également être transmis à l’inspection du travail.

Règlement intérieur : quel est son contenu ?

Contenu obligatoire du règlement intérieur

Le règlement intérieur doit contenir des clauses en rapport avec :

Notez le

L’employeur peut ajouter des clauses non obligatoires dans le règlement intérieur de l’entreprise, notamment de restrictions vestimentaires, ou encore une obligation de prévenir l’employeur dans un certain délai en cas dabsence.

Contenu interdit du règlement intérieur

Le règlement intérieur ne peut pas contenir les clauses suivantes :

  • les clauses contraires aux lois et règlements ( par exemple celles qui restreignent le droit de grève) ;

  • les clauses discriminatoires (par exemple il est interdit de subordonner l’octroi d’une promotion aux seules personnes non syndiquées) ;

  • les clauses restreignant certaines libertés des salariés (par exemple il est interdit d’obliger les salariés d’informer leur employeur de tout changement dans leur vie personnelle) ;

  • les clauses contraires aux conventions collectives ou accords collectifs applicables dans l’entreprise (le règlement intérieur ne peut contenir que des clauses égales ou plus favorables à celles présentes dans la convention collective ou les accords collectifs applicables à l’entreprise).

Modification du règlement intérieur

Le règlement intérieur d’une entreprise ou d’une société peut être modifié, en respectant les mêmes règles que pour son élaboration.

L’employeur devra consulter le CSE, transmettre le règlement intérieur au greffe du Conseil de prud’hommes et à l’inspection du travail.

La discipline et les sanctions

Avertissement, rétrogradation, mise à pied… Tout ce que vous devez savoir sur la discipline et les sanctions.

Agissez en toute sécurité avec Gérer le personnel ACTIV.

WIKI MEA MARKETING LGA realistic 2022

Questions / Réponses liées

Définitions liées

  • Règlement intérieur

    Le règlement intérieur est un acte unilatéral de l’employeur qui s’impose à tous les salariés de l’entreprise et au chef d’en...

  • Agent de contrôle de l'inspection du travail

    La mission générale de l’agent de contrôle de l’inspection du travail a été définie par la convention n° 81 de l’Organisation...

  • Affichage

    L’affichage est un élément de communication dans l’entreprise et peut être un outil de motivation et de dynamisation des équi...

  • Discriminations

    Les discriminations sont interdites dans le cadre d’une procédure de recrutement, d’une sanction ou d’un licenciement.

    Sont i...

  • Durée du travail

    La durée du travail est le temps passé par un salarié à son travail. Elle est fixée à la fois par les règles collectives (loi...

  • Interdiction de fumer

    Il est interdit de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif. Cette interdiction concerne notamment les lieux fermés...

  • Droit disciplinaire

    Le droit disciplinaire intervient dans le cadre des fonctions de l’employeur de gestion de l’entreprise et de direction du pe...

Dans la même thématique

I Stock 1145913696 COPIE
Discipline

Sanction de la faute du salarié : tout savoir

Les sanctions disciplinaires pouvant être adressées à un salarié ayant commis une faute sont diverses.

Temps de lecture : 6 min